Bien débuter son 1er semestre !

Le but de ce blog n’est pas d’enrichir votre vocabulaire de terme médical, anatomique ou autre, mais de transformer radicalement votre manière de travailler !

Plus exactement, le but de ce blog est de vous aider à créer un système de travail plus efficace en un minimum de temps et d’efforts.

 

Ces techniques, conseils, et astuces sont basés sur :

  • Des techniques d’apprentissage, fruits de nombreuses années de recherche et de pratique de scientifiques, médecins, et même de moines. J’ai sélectionné celles qui me semblaient les plus pertinentes par rapport à mon objectif. Je les ai testées et adaptées pendant mes études de médecine.
  • Ma propre expérience réussie. J’ai formulé des hypothèses et les ai vérifiées dans la réalité. J’ai analysé les méthodes et techniques de ceux qui ont réussi en médecine ou en classe prépa. J’ai développé aussi mes propres astuces en cherchant à répondre à la question suivante: « Comment puis-je obtenir un maximum de résultats le plus rapidement et le plus facilement possible ? »

C’est comme du kick boxing ou de la boxe thaïlandaise ! Du full contact pur et dur… Simple et efficace ! Donc préparez-vous aussi à encaisser des coups. Car en effet, le fait de commettre des erreurs est inhérent à l’apprentissage. Cela fait partie du jeu.

 

Prêt ?! Je vais vous demander d’être honnête à 100% avec vous-même, sinon tout cela n’aura aucun sens.

C’est en améliorant vos points faibles et en développant davantage vos points forts que vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Qu’est-ce qui est plus important ? Améliorer ses points faibles ou développer ses points forts. Les avis sont partagés…

J’ai remarqué avec ma propre expérience mais aussi en aidant d’autres étudiants, qu’il est plus efficace d’améliorer ses points faibles, que de développer ses points forts !

Attention au manque de confiance en soi !! 

Les phrases de ce genre : « Je suis nul en physique car c’est comme ca depuis que je suis en 5ème et je peux rien y faire… », etc… sont tous des symptômes d’un manque de confiance.

La première étape consiste à admettre et à accepter son manque de confiance !

Avez-vous des défauts dans votre méthode de travail ? Bien sûr que vous en avez…

Une des raisons des échecs de certains étudiants en médecine est la négation de leurs points faibles. Ils trouvent toujours des excuses EXTERNES !

« Oui, mais l’anatomie et moi ça fait 2… »

« Oui, mais je n’arrive jamais à me concentrer plus de 20min… »

« Oui, mais je suis toujours fatigué… »

« Oui, mais j’ai une mémoire de poisson rouge… »

« Oui, mais… »

C’est un mécanisme psychologique de défense, afin de ne pas nuire à l’estime de soi. Si ce n’est pas de leur faute, alors ils n’ont rien à se reprocher.

Il est beaucoup plus facile d’attribuer la cause de l’échec à des causes externes. Ainsi, on ne se sent pas responsable. Résultat : l’estime de soi n’est pas atteinte.

C’est un paradoxe. Trouver des excuses pour préserver son estime de soi, implique que cette estime de soi est fragile.

C’est en acceptant ses défauts que l’on en obtient le contrôle et par conséquent on peut changer les choses !

« Une des clés du succès est la confiance en soi.

Une des clés de la confiance en soi est la préparation. » –
Arthur Ashe

Tristan

—> Vous pouvez me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/from_tristan_to_titan/

 

—> REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK POUR ÊTRE TENU AU COURANT DES PROCHAINS ARTICLES : https://www.facebook.com/blogPACES

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *