PACES : Gagner des places en travaillant vos points faibles !

Bien sûr, le rôle de l’entrainement (ED, colles, …) est avant tout de vérifier que vos connaissances sont solides, et que la mémorisation s’est bien effectuée sur le long terme.

Rappelez-vous que la mémoire à long terme est la seule à vous assurer de ne pas tout mélanger le jour du concours. (Cf. article sur le spaced-learning)

De plus, vous remarquerez que de nombreux QCM se retrouvent d’une année sur l’autre. Les profs insistent sur les points importants de leurs cours, sur lesquels ils posent des questions. Or, ces points sont en nombre relativement restreint, ce qui implique forcément qu’en travaillant sur les annales récentes, vous verrez les QCM qui ont de grandes chances de se retrouver dans votre concours en fin de semestre.

Si vous êtes de ceux qui redoutent les concours blancs (et le classement qui va avec), pensez-y à deux fois : l’intérêt de s’entraîner est double :

  • D’une part, le fait de faire des ED, colles et annales, vous donne un aperçu de votre niveau dans la matière et de tester votre mémoire à long terme.
  • D’autre part, de cibler vos points faibles pour pouvoir les améliorer !

Ce 2ème point est souvent oublié par les étudiants, mais il est hyper important pour gratter des places au concours.

C’est en travaillant vos points faibles que vous gagnerez le plus de place !

 

Qu’arriverait-il si, au lieu de vaguement survoler la correction de vos ED, annales et concours blancs, vous profitiez de cette opportunité pour cibler vos lacunes et mettre tout en place pour que ces points faibles deviennent des points forts ?

(mon idée :  vous gagneriez une quantité importante de places à votre concours !)

 

Voici comment vous y prendre :

Chaque dimanche soir, dressez un tableau en notant toutes les erreurs que vous aviez pu faire dans la semaine.

A chaque fois que vous vous êtes entrainés, inscrivez dans une première colonne la matière, et en dessous, les principales erreurs que vous ne voulez plus refaire.

Dans une 2ème colonne, en face de chaque erreur, inscrivez l’objectif à 9 jours pour ne plus vous tromper.

Enfin, établissez les 3 étapes concrètes réparties sur 9 jours (une étape tous les 3 jours), pour réaliser cet objectif.

Par exemple :

Capture d’écran 2016-01-17 à 20.07.25

Il faut vraiment travailler spécifiquement vos points faibles sans relâche ! Ne vous arrêtez pas tant que ces problèmes ne sont pas résolus une bonne fois pour toute. Et arrêtez de dire que vous et la physique ça fait 2.

‘’Si tu ne sais pas coudre avec de l’or, frappe avec un marteau’’ (proverbe russe)

clin d'oeil

Si vous n’y arrivez toujours pas, il est très important de faire un point sur votre méthode de travail et cerner où se trouve le problème (compréhension, mémorisation, concentration ?). Il est très important de remettre en cause votre façon de travailler quand celle-ci fonctionne mal.

Cette remise en cause de votre apprentissage sera la clé de votre réussite aux concours PACES et même après ! 😉

 

Tristan

—> Vous pouvez me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/from_tristan_to_titan/

—> REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK POUR ÊTRE TENU AU COURANT DES PROCHAINS ARTICLES : https://www.facebook.com/blogPACES

Be Sociable, Share!

1 Comment

Filed under Non classé

One Response to PACES : Gagner des places en travaillant vos points faibles !

  1. INJAR

    Si je suis par exemple au J10, et que je ne maîtrise pas une partie du cours, si je suis mon programme je ne vais revoir le cours que le J30. Du coup est ce que pendant les 9 jours de délais que tu te donnes, tu ne revois tous les 3 jours que la partie que tu ne maitrisais pas ?
    En fait, je ne sais pas comment concilier ce délai de 9 jour avec la méthode spaced-learning

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *