Réforme de l’internat : à quoi vous attendre ?

L’après-ECN ça se prépare ! Et pendant que vous passez vos journées (soirées ?! nuits ?!) à vous entraîner encore et encore à répondre aux cas cliniques, à vous préparer aux concours blancs et à gérer vos derniers jours de stage, d’autres rendent leurs propositions de réforme du troisième cycle des études médicales (rapport Couraud/Pruvot) au ministère de la Santé avec de nombreuses modifications concernant les Diplômes d’Etudes Spécialisées auxquels vous allez vous inscrire à la rentrée.

Quels changements à venir ?

Le DES est le seul diplôme nécessaire et suffisant à l’exercice d’une spécialité médicale ou chirurgicale. Le 3ème cycle comporterait 3 « phases d’apprentissage » : la durée des phases variant d’une spécialité à une autre (aucune certitude à ce jour…)
La phase socle :
Dans cette phase, l’accent sera mis sur l’acquisition de compétences cliniques de base et de connaissance théoriques dans la spécialité. Elles concernent tous les internes (spécialités chirurgicales, médicales avec médecine générale et biologie médicale).
Elle comporte au moins un stage de 6 mois dans la spécialité choisie.
Les stages auront une durée de 6 mois (stages dits de niveau 1).

La phase intermédiaire :
Elle comporte des stages dits de niveau 2 d’une durée de 6 mois (dans la spécialité et hors-filière), la réalisation d’un mémoire avec soutenance en public (sous forme d’article scientifique).

La phase de mise en responsabilité : uniquement après avoir soutenu sa thèse, l’interne devient un « praticien exerçant ses fonctions en pleine responsabilité » (le fameux interne-sénior qui n’aura probablement pas la rémunération des chefs de clinique/assistants actuels…) au cours de stage dits de niveau 3 dont la durée peut être de 12 mois au lieu de 6. L’évaluation finale permet à l’interne d’obtenir officiellement son DES.

Pour le DES de médecine générale, l’accent sera mis sur les stages ambulatoires (1 dans chaque phase).

Les nouveaux DES auxquels vous pourrez vous inscrire…

Sous réserve d’acceptation des conclusions du rapport par le ministère, de nouveaux DES vont voir le jour : DES de gériatrie et DES de médecine d’urgence (filiarisation dès le choix de spécialité) voire DES de réanimation médicale.

Et les DESC dans tout ça ?

Les Diplômes d’Etudes Spécialisées Complémentaires de type II (DESC II) seraient supprimés (disparition du DESC de réanimation et de gériatrie, ce dernier devenant un DES à part entière).

Les DESC I seraient pour la plupart transformés en Formations Spécialisées Transversales (FST), sortes d’options au sein des différents DES permettant aux internes de se sur-spécialiser dans certains domaines (sans allongement de la durée de leur internat).
Ainsi, les internes pourront choisir de s’inscrire à ces options à la fin de la phase socle sous forme de FST : cancérologie, médecine de la douleur, allergologie, andrologie, addictologie, médecine de la reproduction, médecine légale, nutrition, pathologies infectieuses, médecine du sport, pharmacologie médicale.

Et la réanimation dans tout ça ?

Aucune certitude à ce jour, les propositions s’articulent autour de 3 axes possibles : création d’un DES de réanimation, la création d’une option réanimation au sein du DES d’anesthésie-réanimation ou la création d’une FST réanimation accessible par tous les DES.

Pour celles et ceux qui souhaitent consulter le rapport complet, n’hésitez pas : Propositions pour une restructuration du troisième cycle des études médicales.

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.