Otospongiose aux iECN : l’indispensable à connaître

L’otospongiose est au programme des iECN : pas de panique, c’est très simple !
Vous devrez l’évoquer au cours d’un cas clinique devant une surdité de transmission (ST) uni voire bilatérale associée à des acouphènes chez une femme d’âge moyen (30-40 ans) avec possiblement des antécédents familiaux de surdité et chez qui l’examen otoscopique est normal (tympan normal).

Il s’agit d’une ostéodystrophie primitive de l’os labyrinthique qui va se traduire par des hypodensités sur le scanner des rochers.

L’examen complémentaire à demander est effectivement le scanner des rochers.
Il s’agit d’un examen rapide à réaliser (temps d’acquisition de quelques secondes) réalisé sans injection de produit de contraste.

Voici les signes à rechercher en faveur de l’otospongiose :

 

otospongiose TDM rocher

TDM rocher droit (axial) : multiples foyers d’otospongiose (hypodensités) du stapes qui apparaît épaissi (flèche rouge), de la platine (flèche orange) et en avant du vestibule (flèche verte).

 

otospongiose peri cochleaire scanner rocher

TDM rocher droit (axial) : multiples foyers d’otospongiose péri-cochléaire (flèche orange). Tour basal de la cochlée (flèche rouge).

 

otospongiose canal semi circulaire lateral TDM rocher

TDM rocher droit (axial) : foyer d’otospongiose (flèche orange) autour du canal semi-circulaire latéral (flèche rouge).

 

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.