Organisation des ECN : les réponses aux questions que vous vous posez

Comment s’inscrit-on aux ECN ?

Les UFR de médecine font parvenir directement au CNG (centre national de gestion) le fichier des candidats à l’ECN (vous n’avez rien à faire de votre côté, votre fac s’occupe de tout). Pour ceux qui souhaitent repasser les ECN en tant qu’interne, ils doivent se rapprocher de leur faculté pour demander leur dossier d’inscription et rédiger un courrier dans lequel ils expliquent renoncer au bénéfice de leur première tentative aux ECN (ils acceptent de tirer un trait sur leur précédent classement).

Comment se déroule l’épreuve le jour J ?

Trois demi-journées de cas cliniques : 3 cas par session, 1 session = 3h.
Chaque dossier clinique comporte 4 à 10 questions et est noté sur 100.
Dernière demi-journée : épreuve de LCA de 3h : les questions rédactionnelles en rapport avec l’article (80% de la note) et la rédaction du résumé (20% de la note finale).

Comment sont élaborés les sujets des ECN ?

C’est le Conseil Scientifique en médecine composé de PUPH et MCUPH (toutes UFR confondues) qui constitue la fameuse banque de dossiers cliniques. Ils rédigent les questions des différents dossiers et établissent les grilles de correction pour les 11 modules de l’ECN. Et chaque année, le président de ce conseil tire au sort 9 dossiers de cas cliniques, 3 dossiers de cas cliniques de « secours », 1 article scientifique (et un sujet de secours également pour la LCA).

Comment départage t-on les ex-aequo ?

On prend la meilleure note des candidats obtenue au premier dossier, puis au second dossier si les candidats sont encore ex-aequo et ainsi de suite.
Si au 10ème dossier les candidats sont toujours ex-aequo (cas exceptionnel !), le candidat le plus âgé sera classé avant le plus jeune ( !).

Comment est réalisée la grille de correction des différents dossiers ?

Les correcteurs de l’ECN (membres du jury, environ 300 chaque année) sont tirés au sort parmi les PUPH et MCUPH des différentes facultés au plus tard 4 mois avant le début des épreuves. Ils sont répartis en groupes pour corriger un dossier. Ils établissent la grille de correction à partir de celle proposée par le conseil scientifique en médecine.

Pour chaque dossier il y a une double correction « indépendante et anonyme ». Si un écart de plus de 5 points est observé entre 2 correcteurs pour une même copie, une troisième correction est demandée. Si l’écart est de moins de 5 points, la moyenne des 2 notes constitue la note finale du candidat.

Est-il possible de contester ses résultats ?

La contestation est possible en déposant une requête au tribunal de grande instance dont dépend votre UFR dans les 2 mois qui suivent la diffusion des résultats. Sachez tout de même qu’à partir du moment où les résultats sont publiés au Journal Officiel (dès la mi-juillet), il est en pratique impossible de revenir sur votre classement.

Début Juillet (autour du 10 le plus souvent), la liste des candidats classés par ordre de mérite est diffusée (cf L’après-ECN : résultats et procédure de choix de poste d’interne) sur internet et dans les différentes facultés par le CNG puis publiée au Journal Officiel. Chaque étudiant reçoit par courrier les notes obtenues aux différents dossiers.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à effectuer vos simulations de choix et vous occupez pendant cette pause estivale bien méritée (cf. Que faire pendant l’été de transition D4 – internat ?)

Bon courage à tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Article du 24 Février 2005 relatif à l’organisation des ECN

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.