Marie Dubert, interne en médecine interne

M.M : Bonjour Marie, quelle spécialité as-tu choisi d’exercer et pour quelles raisons ?

M.D : J’ai choisi la médecine interne : la spécialité du diagnostic où les connaissances théoriques doivent s’associer au sens sémiologique (interrogatoire et examen physique).
La maquette de stage, vaste, permet de se perfectionner dans plusieurs spécialités.
Le travail collégial est privilégié et la transmission du savoir entre les générations est valorisée et habituelle.
Le recrutement d’un service de médecine interne est vaste et la routine n’existe pas :
– Maladies systémiques propres à la médecine interne
– Problème diagnostic, présentation atypique
– Post-urgence et patient polypathologique

M.M : Quelle est la maquette de ta spécialité ?

M.D : Durée totale de 10 semestres :
– 3 stages de Médecine Interne
– 1 stage d’Urgence ou Réanimation
– 1 stage de Gériatrie
– 5 stages au choix.

La validation du DES impose la rédaction d’un mémoire et sa soutenance.

M.M : Pourrais-tu nous décrire ta journée type ?

M.D : Un stage en médecine Interne ressemble aux stages hospitaliers de médecine à savoir :

– Le matin: visite des patients hospitalisés, demande d’avis spécialisés si besoin

– L’après midi : accueil des nouveaux patients, préparation des sorties pour le  lendemain.

Selon les jours et les stages :
– Staff pluridisciplinaire, exposition et discussion des dossiers difficiles, demande d’avis des collègues spécialistes d’organe
– Présentation par des intervenants extérieurs
– Séances de bibliographie
– Staff radiologie

Une à deux fois par semaine : visite de séniors avec apprentissage de la sémiologie au lit du patient pour les externes et discussion des différentes prises en charge à mettre en place.

M.M : Pourrais-tu nous décrire le déroulement d’une garde ?

M.D : Les gardes se font en général aux urgences les premiers semestres puis en réanimation une fois le stage de réanimation validé.

M.M : Quel classement faut-il avoir pour espérer pouvoir choisir la spécialité que tu exerces ?

M.D : Il faut être classé dans les 400 premiers, avec quelques variations selon les années.

M.M : Comment sont organisés les cours théoriques de ta spécialité ? Est-il nécessaire de s’inscrire à des DU (Diplômes Universitaires) ou DIU (Diplômes Inter-Universitaires), si oui quels sont les plus intéressants ?

Les cours théoriques ont lieu une fois par mois le samedi matin. Ils portent sur divers sujets (poumon et médecine interne, rein et médecine interne…). Chaque séance comporte une dizaine de topo d’environ 20-40 min.
Deux à trois fois par an : journée nationale de médecine interne.
En Avril : « Printemps de la médecine Interne »
Réunion particulièrement appréciée des internes : présentation de cas cliniques difficiles sélectionnés à l’avance.
Les DU et DIU ne sont absolument pas nécessaires, cependant nombreux sont disponibles, facilement accessibles aux internistes et permettent de se perfectionner dans un domaine en particulier.

M.M : Quels sont les points négatifs de ta spécialité ?

M.D : La médecine interne est une spécialité uniquement hospitalière et cette caractéristique peut être considérée comme un inconvénient par certains. La mise à jour permanente des connaissances est indispensable.
Le travail personnel régulier afin d’assurer les meilleurs soins aux patients dans tous les domaines de la médecine.

M.M : Quels sont les différents modes d’exercice possible de ta spécialité ? Lequel privilégieras-tu ?

M.D : La médecine interne est une spécialité hospitalière car elle nécessite un plateau technique particulier, des laboratoires spécialisés et des services de soins intensifs à proximité.

 

Be Sociable, Share!

1 Comment

Filed under A chacun sa spé, interview d'internes !

One Response to Marie Dubert, interne en médecine interne

  1. Bonjour, vous pourrez trouver des infos concernant l’internat de médecine interne, la formation, la recherche sur le nouveau site de l’amicale des jeunes internistes : http://www.amicaledesjeunesinternistes.com
    Bonne visite
    Olivier Mangin
    Président de l’AJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.