L’IRM des sacro-iliaques : l’indispensable pour les iECN

Petit mémo sur l’IRM des articulations sacro-iliaques : les éléments que vous devez maîtriser si cette imagerie tombe le jour J !

IRM des articulations sacro-iliaques 

Technique : coupes coronales obliques (= grand axe des sacro-iliaques) T1 et STIR (T2 avec saturation de la graisse) + coupes axiales STIR

Interprétation :

– Etude de l’interligne articulaire : normal, pincement global (sacro-iliite) ou pincement localisé (arthropathie dégénérative).

– Recherche d’érosions osseuses sur la séquence T1 : irrégularité de l’interligne articulaire (aspect en timbre poste) voire pseudo-élargissement.

– Etude des berges articulaires : berges iliaques et sacrées de part et d’autre de l’interligne qui peuvent être le siège de remaniements graisseux (hyperT1 hypoSTIR) ou inflammatoires (hypoT1 hyperSTIR). Recherche d’une ostéocondensation sous-chondrale (=sous l’interligne articulaire) en hyposignal T1 et hyposignal T2.

– Recherche d’infiltration des parties molles (abcès +++) en faveur d’une sacro-iliite infectieuse (tuberculose)

Conclusion : sacro-iliite uni ou bilatérale ancienne (remaniements graisseux) ou active (remaniements inflammatoires).

Diapositive1

IRM sacro-iliaques (coronale T1) : berge sacrée droite (flèche rouge), berge iliaque gauche (flèche bleue). Interligne articulaire normal.

Diapositive2

IRM sacro-iliaques (coronale T1) : ostéocondensation sous-chondrale droite = bandes en hyposignal T1 des berges iliaque et sacrée droites.

Diapositive3

IRM sacro-iliaques (axiales T2 STIR) : oedème osseux sous-chondral en hypersignal T2 de la berge iliaque gauche.

 

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.