Le point sur les lésions tendineuses des doigts

Qui ne s’est jamais senti seul au monde lors de sa/ses premières gardes aux urgences côté « traumato » devant une plaie des doigts à ne pas savoir comment décrire la lésion au sénior des urgences ou à l’orthopédiste ? Tous les externes ! Alors un point s’impose sur les lésions les plus fréquentes pour briller lors de vos gardes et éviter d’être largué en staff 🙂
D’un point de vue pratique, avec les Questions Isolées aux iECN, attendez-vous à des questions d’anatomie qui vont faire la différence…

A/ Lésions des tendons extenseurs

Rappel anatomique :

– Au niveau des extenseurs des doigts = pas de gaine synoviale (elle s’arrête au poignet)
– Tendon extenseur = bandelette médiane (s’insère sur face dorsale de la base de P2) + deux bandelettes latérales qui se réunissent en un tendon conjoint terminal sur la face dorsale de P3

Doigt en maillet : rupture du tendon conjoint terminal de l’extenseur

– Rupture la plus fréquente du tendon extenseur
– Siège de la rupture : face dorsale IPD
– Contexte : flexion forcée IPD
– Evolution en l’absence de traitement : déformation du doigt en col de cygne (hyperextension IPP, hyperflexion IPD)

Doigt en boutonnière : rupture de la bandelette médiane de l’extenseur

– 2ème rupture en terme d’incidence
– Déformation clinique : hyperextension IPD, hyperflexion IPP

B/ Lésions des tendons fléchisseurs

Rappel anatomique :

– Appareil fléchisseur = tendons superficiels + tendons profonds + poulies digitales
– Poulies = renforcements fibreux permettant de « plaquer » les tendons sur les structures osseuses depuis la MCP jusqu’à l’IPD (A1 à A5)
– Terminaisons tendineuses = fléchisseur superficiel (base de P2), fléchisseur profond (base de P3)

Jersey finger 

– Rupture tendon du fléchisseur profond du doigt avec dans certains cas arrachement de la base de P3
– Cliniquement : déficit de la flexion de P3 sur P2, touche préférentiellement le 4è doigt

Rupture des poulies digitales 

– La plus fréquente : rupture de A2 (diaphyse de P1) des 3e et/ou 4e doigts.
– Contexte : escalade +++
– Evolution défavorable : flessum de l’IPP

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.