L’AVC ischémique aux iECN : ce qu’il faut savoir

L’AVC ischémique est une pathologie fréquente concernant plus de 100 000 patients par an en France avec une importante morbi-mortalité. Lors de votre internat, vous serez donc tous confrontés à cette pathologie quelque soit votre spécialité, en particulier pendant vos gardes. Et pour les iECN voici les points-clés qu’il faut retenir.

Bien connaître le protocole IRM…

L’IRM cérébrale est l’examen de référence à réaliser devant toute suspicion de lésion ischémique. Le protocole est bien établi, il ne dépasse pas 10 min (« time is brain »). Voici les séquences que vous devez absolument réaliser :

Diffusion : AVC ischémique = hypersignal diffusion (diffusion positive)

FLAIR (T2 avec suppression du signal du LCR) : datation de l’AVC
– Diffusion positive + FLAIR positif (hypersignal superposable entre diffusion et FLAIR) : AVC > 6h
– Diffusion positive + FLAIR négatif (absence d’hypersignal FLAIR) : AVC < 6h

T2* (écho de gradient) : recherche de saignement intra-crânien (=hyposignal)

AngioIRM TOF (technique d’imagerie vasculaire sans injection de Gadolinium) : recherche d’occlusion artérielle

Bien connaître les options thérapeutiques…

AVC ischémique + occlusion artérielle proximale*
– AVC < 4h30 : thrombolyse intra-veineuse (en l’absence de contre-indication) + thrombectomie mécanique (neuroradiologie interventionnelle)

– AVC ischémique 4h30-6h : thrombectomie mécanique

*occlusion de la terminaison de l’artère carotide interne, de l’artère cérébrale moyenne (segment proximal M1), du tronc basilaire.

AVC ischémique + occlusion artérielle distale : thrombolyse intra-veineuse si <4h30

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.