Item 135 : Embolie pulmonaire

Embolie pulmonaire proximale

Embolie pulmonaire bilatérale

 Embolie pulmonaire 

Signes positifs :  AngioTDM thoracique

Défect endoluminal de produit de contraste (=thrombus) au sein des artères pulmonaires et/ou de leur branches de division (lobaires, segmentaires et sous-segmentaires)

Signes négatifs : éliminer les diagnostics différentiels de douleur thoracique brutale 

Absence de dissection aortique

Absence d’épanchement pleural ou péricardique

Absence de foyer (condensation) alvéolaire systématisé(e) : absence de pneumopathie type PFLA

Signes de gravité :

Embolie pulmonaire proximale (bifurcation pulmonaire, tronc AP, branche lobaire), bilatérale et pluri-segmentaire

Cœur pulmonaire aigu : dilatation des cavités cardiaques droites (rapport cavité VD/cavité VG > 1), dilatation du tronc de l’artère pulmonaire (diamètre AP > diamètre aorte ascendante ou diamètre de l’AP >30mm), septum paradoxal

Infarctus pulmonaire : en cas d’EP distale = condensation sous-pleurale partiellement excavée de forme triangulaire à base périphérique.

NB : le caractère « massif » de l’embolie pulmonaire est clinique (choc cardiogénique, insuffisance cardiaque droite sévère) et non radiologique.

 
Imaging Consult mine d'or iconographique iconographies iECN ECNi concours ECN radiologie imagerie
Retrouvez de nombreuses iconographies tombables aux iECN sur IMAGING CONSULT

 

Be Sociable, Share!

4 Comments

Filed under L'ID du mois : 1 icono 1 diagnostic !

4 Responses to Item 135 : Embolie pulmonaire

  1. MEYOUSLAK

    Bonjour,

    Suite à une conférence à Laennec, je me pose une question concernant la cancérologie (je sais que ce n’est pas le bon item, mais comme j’ai ton livre dans ma bibliothèque je pense que tu pourras répondre 😉 )
    Faut il conseiller l’arrêt des rapports sexuels dans les cancers de la marge anale ?
    Merci de ton aide

    • Malik Moustarhfir

      Bonjour,

      Très bonne question que l’on ne pose que très rarement en conf… Ces cancers étant en partie liés à une infection par les virus HPV oncogènes, on ne préconise pas nécessairement l’arrêt de ces pratiques mais des rapports sexuels protégés.

      Bon courage

  2. zaz

    Bonjour,

    Parle t’on de lésion excavée pour l’aspergillome ? J’ai du mal avec cette notion.

    Donc si le diagnostic d’embolie pulmonaire massive est clinique, on ne peut pas le faire sur une seule imagerie d’embolie proximale ?

    Merci pour ce blog, il m’est très utile !

    • Malik Moustarhfir

      Salut,

      L’aspergillome est une lésion excavée parenchymateuse avec image classique de « grelot ».
      Le diagnostic d’EP massive/grave est clinique.
      En angioscanner thoracique, on peut parler d’EP sévère (dilatation des cavités cardiaques droites, HTAP…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.