Flore-Anne L., interne en chirurgie orthopédique

M.M : Bonjour Flore-Anne, quelle spécialité as-tu choisi d’exercer et pour quelles raisons ?

F-A.L : Chirurgie orthopédique (DES chirurgie générale, DESC chirurgie orthopédique). Je suis actuellement en 6e semestre de chirurgie orthopédique à Caen. J’ai beaucoup hésité car de nombreuses spécialités chirurgicales me tentaient. J’aime le fait d’avoir deux métiers différents : celui de traumatologue, qui répare, et celui d’orthopédiste dont le but est fonctionnel.
On ne sauve pas la vie des gens, c’est sûr, mais on essaie d’améliorer leur quotidien.

M.M : Quelle est la maquette de ta spécialité ?

F-A.L : Alors nous avons un stage de « mou » obligatoire que j’ai fait en hôpital périphérique en chirurgie viscérale, un stage d’orthopédie pédiatrique au CHU de Caen, un ou 2 autres stages libres et le reste en stage d’orthopédie validant DESC d’orthopédie, c’est-à-dire quasiment que le CHU chez nous.
J’ai aussi eu la chance de faire un semestre à la clinique Jeanne d’Arc de Nantes, spécialisée dans la chirurgie de la main.
Si tout se passe bien, j’ai prévu d’aller passer un autre semestre au CHU de Brest qui est également une école reconnue en chirurgie de la main.

M.M : Pourrais-tu nous décrire ta journée type ?

F-A.L : Staff à 7h30 ou 7h45.

Puis :
– Si semaine de bloc (2 semaines sur 3) : bloc à 8h jusqu’à 17h, avec souvent une petite pause pour avaler un sandwich.
– Et si semaine de visite (1 semaine sur 3 donc…) : petit déjeuner à l’internat et visite dans l’une des 3 unités du département (orthopédie programmée, traumatologie et unité d’infections ostéo-articulaires complexes), déjeuner à l’internat vers 13h, contre-visite vers 17h.

A cela il faut rajouter une consultation par semaine (en général une petite trentaine de patient à voir par l’interne), une garde par semaine, le staff de programmation le mardi de 17h à 20h30 et le staff de chirurgie de la main un mercredi sur 2.

M.M : Pourrais-tu nous décrire le déroulement d’une garde ?

F-A.L : L’interne a le téléphone de garde, en binome avec son senior de garde et doit répondre aux demandes d’avis provenant des urgences du CHU, des autres services de l’hôpital et des autres services d’urgences de la région. Il organise le programme des patients à opérer au bloc des urgences.

Et bien sûr le plus intéressant, il aide (ou très vite opère) au bloc opératoire des urgences. Traditionnellement en traumatologie l’interne est vite autonomisé.

M.M : Quel classement faut-il avoir pour espérer pouvoir choisir la spécialité que tu exerces ?

F-A.L : J’étais à l’époque 2945 ème.

M.M : Comment sont organisés les cours théoriques de ta spécialité ? Est-il nécessaire de s’inscrire à des DU (Diplômes Universitaires) ou DIU (Diplômes Inter-Universitaires), si oui quels sont les plus intéressants ?

F-A.L : Les cours théoriques sont peu nombreux : cours de DESC orthopédie 4 journées par an, en commun avec Lille, Rouen et Amiens ; cours de DES de chirurgie générale 1 journée par an les deux premières années.
Nous sommes encouragés à faire des DU et DIU pour nous spécialiser. Chez nous, les plus fréquemment réalisés sont le DU de microchirurgie, le DIU de chirurgie de la main et le DIU d’arthroscopie.

M.M : Quels sont les points négatifs de ta spécialité ?

F-A.L :
– Le temps passé à l’hôpital.
– Les gardes.
– La longueur de l’internat.
– Le temps passé à faire de l’administratif : codage, visite, papiers de sortie…plutôt que d’améliorer sa technique chirurgicale.

M.M : Quels sont les différents modes d’exercice possible de ta spécialité ? Lequel privilégieras-tu ?

F-A.L :

– Public : praticien hospitalier.

– Privé : clinique avec un objectif de rentabilité qui se ressent sur les blocs.

Les deux modes d’exercice ont leurs avantages et leurs inconvénients, je ne suis pas fixée pour le moment !

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under A chacun sa spé, interview d'internes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.