Conférences de préparation à l’ECN : comment s’y retrouver ?

Cela fait maintenant 8 ans que l’ECN existe, les iECN vont bientôt faire leur apparition et la préparation de cet examen est loin d’être un long fleuve tranquille… Le choix de la conférence est une étape importante dès la D3 (D2 pour les plus courageux !) qu’il ne faut pas rater ! Il s’agit en effet de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir le classement escompté afin d’exercer la spécialité de son choix.

La préparation de l’ECN, véritable marathon, se prépare le plus souvent dès la D3 (voire dès la D2 pour les plus motivés) et se termine par le sprint final de la D4. Elle nécessite un investissement personnel considérable en terme d’organisation et d’auto-discipline. Des organismes privés proposent aux étudiants de leur « apprendre à apprendre » afin d’avoir une tête bien faite plutôt que bien pleine ! Il semblerait que les facultés n’aient pas encore tout à fait investi le domaine de la méthodologie et se bornent à organiser des cours théoriques souvent éloignés des préoccupations des externes…

Qu’en est-il des conférences privées (non dispensées sur internet) ?

Actuellement, 3 conférences se disputent les faveurs des externes: conférence Khalifa, Hermès et Hippocrate.

Elles reposent toutes sur une organisation similaire du temps de travail par conférence. En effet, l’étudiant débute la conférence par la préparation d’un certain nombre de dossiers cliniques pendant une durée moyenne de 2h. Ensuite, le conférencier corrige ces dossiers pendant une durée assez constante (2h le plus souvent). Au total, une conférence dure 4 heures.

En moyenne, elles ont lieu 1 à 2 fois par semaine en soirée (19h-23h) dans des locaux soit privés soit publiques (facultés, hôpitaux…)

Dans la plupart des cas, l’inscription se fait par semestre : un premier semestre d’Août à Janvier et un deuxième de Février à Mai (appelé selon les conférences tour de synthèse ou tour de printemps) qui constitue la dernière étape avant les épreuves officielles.

Il est donc possible de s’inscrire à plusieurs conférences simultanément (à condition de pouvoir tenir le rythme !) pendant un même semestre et à condition de bien choisir son groupe pour ne pas se retrouver avec 2 conférences le même jour (évidence qui mérite d’être rappelée…)

De la même façon, il est possible de changer de conférence au cours de l’externat.

Dans la plupart des organismes, les conférenciers à Paris comme en province, sont les mêmes, il s’agit de PH, CCA ou internes ayant été très bien classés à l’ECN.

Conférence Hippocrate :

Elle met l’accent sur sa réputation de conférence « des meilleurs externes ». En effet, il s’agit de la seule conférence qui sélectionne les étudiants qui pourront effectivement suivre les cours qu’elle dispense. L’examen de sélection a lieu à la fin de la D2 et de la D3 pour intégrer respectivement les conférences de D3 et D4. L’épreuve comporte un certain nombre de dossiers cliniques courts portant sur l’ensemble du programme de l’ECN auxquels l’étudiant doit répondre en un temps très court.

Les conférences ont lieu à Paris (à l’université Paris Dauphine), Lyon et Marseille.

Conférences Hermès, Khalifa et Stan Santé :

Elles s’intéressent préférentiellement aux étudiants de D3 et D4 à Paris, Reims, Strasbourg, Bordeaux et Limoges pour Hermès, Amiens et Rouen pour Khalifa, Saint-Etienne, Angers, Nancy et bientôt Paris pour Stan santé. Elles commencent peu à peu à étendre leurs conférences aux D2 pour leur donner des conseils de méthodologie et approfondir les cours de la faculté même si leur utilité reste contesté (se mettre trop vite « la pression » dès la D2 n’est peut être pas la meilleure façon de se préserver pour les 3 longues années de l’externat).

Il n’y a pas de véritable différence entre ces 3 conférences, leur rythme est identique (1 soirée/semaine) et elles sont réalisées par des CCA, PH et internes.

Pour ce qui est du prix des conférences, vous trouverez les descriptifs sur les sites internet de ces conférences. En moyenne, il faut compter 600 à 700 euros par semestre.

Qu’en est-il des conférences diffusées sur internet ?

Deux organismes se disputent ce marché, rappelons qu’il y avait plus de 8000 étudiants inscrits en D4 en Juin 2012 : Conf + et Conf Raphaël.

Elles sont de plus en plus prisées par les étudiants car elles permettent de suivre sur internet les différentes conférences sans se déplacer. Ce système permet à l’externe de se créer son propre rythme de travail. Elles proposent des supports de cours très variés : des cas cliniques aux iconographies tombables à l’ECN en passant par les QCM.

Le seul point négatif est qu’il faut pouvoir se motiver seul car personne ne sera derrière vous pour vous faire suivre la conférence sur votre ordinateur !

L’étudiant peut joindre par mail le conférencier pour lui poser ses questions.

Leur succès ne fera que croître compte-tenu de l’arrivée prochaine des iECN…

Et que valent les conférences organisées par les facultés ?

Elles sont dispensées par les PU-PH de certaines facultés (de plus en plus il faut bien le dire !) et ont lieu le plus souvent une fois par semaine dès la D3. L’organisation varie selon les facultés, en règle générale il s’agit de cours de révision (séances de cas cliniques et rappels de cours) portant sur l’ensemble du programme de l’ECN. Et elles sont gratuites (!)

 

Et maintenant, c’est à vous de jouer ! Choisissez bien votre conférence et rappelez-vous que rien ne remplace le travail personnel qui sera le seul garant de votre réussite !

 

Be Sociable, Share!

10 Comments

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

10 Responses to Conférences de préparation à l’ECN : comment s’y retrouver ?

  1. Alice

    Merci pour cet article ! Justement, j’hésitais entre les différentes confs…
    Est-ce que tu pourrais faire un article détaillé sur « comment bosser pendant l’externat » ? Quand faire les cas cliniques/Comment bosser/Sous-colles : oui ou non/Stages prenants/Quand commencer à faire des conférences…

    Merci d’avance!

    • Malik Moustarhfir

      Salut Alice, si tu y vois plus clair à propos des confs, tant mieux ! Tes idées sont intéressantes, j’aurais l’occasion de revenir sur la méthodologie, la gestion des stages, les ouvrages incontournables sur lesquels bosser ses items… dans de futurs posts ! A bientôt et bon courage

  2. annah

    merci beaucoup pour ce recapitulatif, qui m’aide assez j’avoue dans mon choix!
    toutefois, j’aimerais savoir un peu les differences entre conf + et conf raphaël et ce qui est le « mieux »! merci pour ta réponse

    • Malik Moustarhfir

      Salut, content que tes idées soient plus claires après la lecture de mon post! Il n’y a pas de conférence « idéale » ; chacune a un fonctionnement qui lui est propre, des intervenants différents donc le choix se fait en fonction de ton mode de travail (émulation collective dans des confs en groupes ou travail plutôt solitaire pour t’organiser comme bon te semble), le choix t’appartient !
      Bon courage

  3. Hattab

    Bonjour 🙂 merci beaucoup pour cet article qui m’a aidé à avoir les idées pluS claires par rapport aux conf ^^
    Je commence mon externat ( D2 ) septembre prochain a Amiens , et j’aimerai m’inscrire sur une des confs dispo sur internet , laquelle conseillez-vous ? Et si j’arrive a me motiver pour travailler les confs dispo sur internet , serait-il indispensable de m’inscrire dans une conf en pressentielle ?
    Et pouvez vous nous aider ( les neo-externes ) par rapport à la méthode du travail ? ( certains commencent déjà a paniquer 😀 )
    Merci beaucoup 😉

    • Malik Moustarhfir

      Salut, je suis content que tu y vois plus clair et en tant que conférencier pour différents organismes j’ai un certain devoir de réserve et je laisse à chaque étudiant le soin de choisir en fonction des différentes infos qu’il a pu obtenir. Dans tous les cas, sache que beaucoup d’étudiants s’inscrivent uniquement aux confs par internet, après seule ta motivation te permet de ne pas perdre le fil !
      A la rentrée (Septembre) de nouveaux posts sur la méthodologie répondront à tes interrogations.
      Bon courage

  4. Bastien

    Salut salut !
    Très bon article, (comme toujours j’ai envie de dire) je vais te surprendre mais j’ai une question :
    Y a-t-il des statistiques officiels sur les pourcentages d’étudiants dans telle ou telle conf chez les 100 premiers et 10 premiers aux derniers ECN, accompagné de l’effectif total de ces dites conf ?
    J’attends ta réponse avec impatience. 🙂

    • Malik Moustarhfir

      Salut Bastien,

      Compte-tenu du caractère facultatif et privé de ces confs, il n’y a pas de statistiques officielles te permettant de savoir quelles conférences suivaient les étudiants bien classés. Néanmoins, si tu vas sur les différents sites de ces confs, tu trouveras des infos sur les étudiants qui arrivent dans les premiers en les ayant suivies (le major de l’an dernier était chez conf plus, le vice major 2012 était chez conf raphael…)

  5. phil

    Bonjour Malik,

    Une question me chagrine un peu. Je commence les conférences de d3 et je ne sais pas trop comment m’organiser.

    1) faut t’il essayer de bosser la conf avant à fond ? pour arriver à la conf et bien répondre à tout ( si on peut ! )

    2 ) Arriver à la conf sans avoir bossé ( en ayant les cours les mois avant… en D2 ). Et faire un bon travail à la suite pour apprendre de ses erreurs.

    Tu bossais tes conf genre le week end apres ?

    merci de ton aide 😉

    • Malik Moustarhfir

      Salut Philippe,

      LA règle c’est effectivement d’aller/de suivre chaque conférence même si tu n’as pas eu le temps de la préparer.
      Souvent en D3, tu commences des matières en conférence que tu ne bosseras à la fac que le semestre suivant : ce n’est pas une perte de temps, ça te permet d’avoir un premier aperçu des items, de la façon de les traiter et de rédiger tes cas cliniques.
      Dans l’idéal il faudrait avoir travaillé tous les items qui seront abordés au cours de la conférence une semaine à l’avance de façon à réactiver sa mémoire à moyen terme le jour de la conf (comme le jour de l’ECN où tu n’auras pas forcément bosser l’item en question la veille mais peut être 7 jours avant lors des révisions…)
      Ensuite, le mieux est de revoir (reprendre la correction, les points à améliorer dans la rédaction, les zéros à éviter) la conférence 15 jours après pour réactiver de nouveau les souvenirs et ainsi être passé 3 fois sur les items de la conférence !

      Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.