Comment bien gérer la transition vers les iECN ?

Beaucoup d’entre vous se demandent s’ils doivent changer leur méthode de travail pour gérer au mieux la transition vers les iECN. En pratique, ne changez RIEN. Continuez à bien bosser vos cours théoriques (surtout en D1 D2) car les QCM de physiopathologie vont être assez nombreux et pointilleux et continuez à faire le maximum de cas cliniques !

Pour faire simple, seule la forme change mais le fond reste le même. Initialement, les iECN devaient permettre de mieux départager les étudiants en évitant les ex-aequo, en pratique je pense justement que ce sera l’inverse car les QCM favorisent ceux qui n’ont pas autant de connaissances que les autres. En effet, certains peuvent s’en sortir non pas en répondant au hasard car méthode contre-productive mais avec un minimum de logique et en raisonnant par élimination, on peut « facilement » obtenir les bonnes réponses… A voir !

Les iECN changent-ils la façon d’apprendre ses cours ?

Non ! Mais vous allez devoir être encore meilleurs en physiopathologie car les questions vont fuser ! Il faudra parfaitement maîtriser les bases théoriques de cardio et néphro en particulier.

Et pour les cas cliniques…

Pas de stress ! Les pathologies restent les mêmes, les questions aussi, seule la façon d’y répondre change. Il faut donc continuer à vous exercer en faisant des tonnes de dossiers dans des ouvrages « physiques » (faites tous ceux qui vous tombent sous la main à la BU).

Ce qui n’a pas été assez précisé au sujet des iECN, c’est qu’ils permettent de rétablir une certaine équité entre les candidats qui préparent le concours en effaçant les « différences » de préparation entre les externes de Paris, Marseille, Bordeaux… (qui avaient plus facilement accès aux confs classiques) et les « provinciaux » pour lesquels l’offre était moins abondante…

Ainsi, vous pouvez vous entraîner en conditions quasi-réelles grâce aux conférences sur internet : Conf plus, S éditions-ECN, prep-ecn, conf raphael…

Au final, gardez votre méthode de travail, continuez à faire le maximum de cas cliniques et inscrivez-vous à une conférence sur internet pour vous entraîner à répondre aux QCM 🙂

 

Si vous souhaitez vous entraîner aux Questions Isolées, j’ai créé une collection d’ouvrages chez S-Editions qui couvrent l’ensemble du programme : 120 Questions Isolées + Fiches de synthèse

 

Be Sociable, Share!

2 Comments

Filed under Bon à savoir pour l'ECN...

2 Responses to Comment bien gérer la transition vers les iECN ?

  1. Belle Diana

    Bonjour,
    Je suis actuellement redoublante D3 donc je dois maintenant m’adapter à la réforme des iECN. Chose pas facile justement car je pensais qu’il fallait oublier les anciens bouquins de cas cliniques pour se pencher uniquement sur les cas cliniques type iECN (et il n’y a pas encore beaucoup de bouquins à jour)
    Concernant les QCM/QROC à faire sur internet, pouvez-vous me conseiller des sites internet ?

    Peut être ECNi.fr ? je suis déjà inscrite à prep en mais uniquement aux fiches.

    Cordialement,

    Diana

    • Malik Moustarhfir

      Bonjour Diana,
      En pratique, les cours ne changent pas, les connaissances médicales à avoir non plus seules la forme peut déstabiliser. Je vous conseille de continuer à travailler sur vos ouvrages classiques de cas cliniques pour vous exercer et de faire également des QCM sur internet pour avoir une vision globale des iECN (conf plus, prep ecn, conf raphael proposent des conférences nouvelle génération avec dossiers progressifs et questions isolées).
      Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.