Chloé Renolleau, interne en pédiatrie

M.M : Bonjour Chloé, quelle spécialité as-tu choisi d’exercer et pour quelles raisons ?

C.R : Pédiatrie à Paris

Plusieurs raisons ont motivé mon choix :
– Le plaisir de pratiquer cette spécialité au cours de mon externat
– Initialement je désirais faire de la pédiatrie en Province mais les villes qui m’intéressaient n’étaient plus disponibles, mon classement à l’ECN me laissant peu de choix
– Le coté généraliste et non spécialité d’organe
– La pédiatrie me laissait toutes les portes ouvertes entre exercice en ville et à l’hôpital

M.M : Quelle est la maquette de ta spécialité ?

C.R :
– 3 stages obligatoires : pédiatrie générale, urgence pédiatrique ou réanimation polyvalente et néonatalogie
– 5 stages libres
Dont 2 stages hors CHU
Pour un total de 8 semestres

M.M : Pourrais-tu nous décrire ta journée type ?

C.R :
– Staff / transmissions infirmières en arrivant (8h30)
– Prescriptions et visites des patients (examens cliniques…) et sorties le matin
– Déjeuner vers 14h
– Visite de l’après-midi, nouvel examen des patients instables, récupération des examens complémentaires et résultats biologiques effectués, hospitalisation des patients entrants
– Selon stage : contre-visite du soir et sortie selon le stage entre 19h00 (rare) et 23h

M.M : Pourrais-tu nous décrire le déroulement d’une garde ?

C.R :
– Prise de garde entre 18h et 18h30 selon les services
– Fonctionnement des gardes très différent selon garde SAU / réa / garde d’intérieur (exemple cardiologie)
– Globalement : au SAU service continu/consultations sinon on fait le tour de visites des patients présents / entrées / urgences.

M.M : Quel classement faut-il avoir pour espérer pouvoir choisir la spécialité que tu exerces ?

C.R : Etre dans les 2000 à 2500 selon les années.

M.M : Comment sont organisés les cours théoriques de ta spécialité ? Est-il nécessaire de s’inscrire à des DU (Diplômes Universitaires) ou DIU (Diplômes Inter-Universitaires), si oui quels sont les plus intéressants ?

C.R :
– Organisation des cours sous forme de séminaires d’une journée au rythme d’environ 1/mois avec pause pendant les vacances scolaires.
– Pas de DU ou DIU obligatoire mais recommandés en cas de volonté de sur-spécialisation (néphrologie, cardiologie, néonatalogie, pneumologie pédiatrique…

M.M : Quels sont les points négatifs de ta spécialité ?

C.R :
– Internat chargé, beaucoup de gardes (sauf en fin de cursus lorsque gardes au SAU sur liste commune sur l’hôpital)
– Horaires (très) extensibles
– Services très spécialisés parfois et du coup nécessité d’être très présent
– Il y a certains terrains de stage hors CHU très éloignés.

M.M : Quels sont les différents modes d’exercice possible de ta spécialité ? Lequel privilégieras-tu ?

Libéral ou hospitalier, PMI, maternité, clinique : c’est très varié !
Pour moi : projet de carrière hospitalière, clinicat prévu en 2016…

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under A chacun sa spé, interview d'internes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.