A quel lycée rêvez-vous ?

Sami et Maya aimeraient bien qu’il s’en occupe un peu du lycée. Ils ont eu une réunion mercredi avec d’autres lycéens-citoyens venant de partout en France … Ils ont réfléchi à une question importante : « Le lycée d’aujourd’hui, le lycée de demain … »

 On les prend pour qui les lycéens ?

Quand on lit les tonnes de promesses dans les discours de proviseurs et les projets d’établissements puis qu’on compare aux règlements intérieurs, on voit clairement que les lycées grugent leurs élèves…

Au lycée Jean Paul Sartre, les discours disent : Nous connaissons personnellement chacun de nos élèves… Le règlement précise : Chaque élève doit pouvoir prouver son identité à tout moment grâce à sa carte de lycéen dont il doit toujours être porteur…

Au lycée Antonin Duval. Discours : Chaque élève est traité avec bienveillance quelles que soient ses difficultés et ses résultats … Règlement : La persistance de mauvaises notes malgré l’aide des professeurs est passible du Conseil de Discipline…

Au lycée Anatole France. Discours : Les jeunes peuvent exercer leur esprit critique et nous développons le dialogue entre les élèves et les adultes. Règlement : Une élève ne doit jamais discuter les consignes que lui donne un professeur ou un autre membre du personnel.

Au lycée Casimir Perrier, Discours : Nous développons la responsabilité et l’autonomie de l’élève. Règlement : Les majeurs doivent se plier aux mêmes règles que les mineurs sans aucune exception …

 Un lycée de rêve, un rêve de lycée …

Dans la réunion des lycéens-citoyens, Sami et Maya ont participé à un atelier intitulé :  » Imaginez le lycée de vos rêves ». Certains jeunes, se sont lâchés (surtout ceux de seconde) . Un paper-board entier a été couvert de ratures, de renvois, de rajouts… etc. On pouvait quand même décrypter quelques idées…

-En classe de seconde, au premier trimestre, on essaierait les cours, puis au deuxième trimestre on choisirait les matières que l’on étudierait ensuite jusqu’au bac…

-Plus de classeurs que des tablettes et des ordinateurs.

-Des journées de 4 heures de cours et on travaillerait 4 jours par semaine.

Les contenus et la méthode des cours seraient sur internet avant, pendant et après les cours faits en classe par de vrais profs.

Les équipements pour l’EPS seraient dans le lycée, on ne se déplacerait plus.

-On ne ferait pas la queue à la cantine.

-Plus aucun devoirs ni contrôles. Des dossiers faits avec assez de temps et des documents (à rendre sur clé USB).

A méditer

Au royaume des excuses bidons

« Le mensonge invétéré, l’insubordination, l’immoralité, la brutalité, le copiage, le vol, l’usage d’alcool ou de drogue, une paresse habituelle et incorrigible […] sont des cas d’exclusion »  (extrait du règlement intérieur réel d’un établissement accueillant plus de 1.000 élèves dans une académie du sud de la France).

Petite scène de la vie d’un lycée

Joana, lycéenne, cumule les absences. La CPE veut voir les parents. Pas de chance pour elle. Joana l’informe que son père est marin et ne rentre que trois semaines chaque semestre tandis que sa mère handicapée ne peut ni sortir, ni téléphoner à cause du respirateur qu’elle doit utiliser en permanence. Quelques semaines passent…

Dans la file d’attente de la supérette du quartier, la CPE retrouve un ancien élève. Ils parlent à voix haute des bons souvenirs du lycée. Dans la queue, devant eux, une dame se mêle à leurs propos. Quel hasard, sa fille Joana est elle-même élève à Duguesclin et elle s’y plaît beaucoup… La CPE a un choc. Cette dame est la mère de Joana !

La pauvre femme découvre en même temps qu’elle devrait être paralysée, avec un masque à oxygène sur le visage et que son mari bourlingue sur tous les océans de la planète ! Pourtant, elle a toujours marché sur ses deux jambes, elle a un souffle normal et elle tient un « tabac-journaux », avec son mari qui n’a jamais mis les pieds sur un cargo. Cela va tanguer pour Joana à la maison… Continue reading

Etre lycéen majeur : plus de droits ?

Dans le règlement intérieur d’un lycée, il y toujours un article qui précise le STATUT DE L’ÉLÈVE MAJEUR. Par exemple…
L’accès à la majorité doit entraîner chez l’élève l’exercice de responsabilités scolaires. Tout élève majeur pourra recevoir directement ses bulletins trimestriels et signer lui-même son carnet de correspondance en cas d’absence ou de retard. Toutefois, la famille sera aussi destinataire du bulletin et avisée en cas d’absences ou de retards fréquents. Si la majorité survient dans le courant de l’année scolaire, le mode de communication des informations peut être modifié suite à une demande écrite de l’élève et de ses parents.

Le règlement du lycée… La loi fixe la majorité à dix-huit ans. À cet âge, chacun est capable d’exercer la totalité de ses droits . Néanmoins, les élèves majeurs doivent respecter le règlement intérieur comme les mineurs tout en accomplissant une série d’actes sans l’autorisation de leurs parents. Continue reading