A quel lycée rêvez-vous ?

Sami et Maya aimeraient bien qu’il s’en occupe un peu du lycée. Ils ont eu une réunion mercredi avec d’autres lycéens-citoyens venant de partout en France … Ils ont réfléchi à une question importante : « Le lycée d’aujourd’hui, le lycée de demain … »

 On les prend pour qui les lycéens ?

Quand on lit les tonnes de promesses dans les discours de proviseurs et les projets d’établissements puis qu’on compare aux règlements intérieurs, on voit clairement que les lycées grugent leurs élèves…

Au lycée Jean Paul Sartre, les discours disent : Nous connaissons personnellement chacun de nos élèves… Le règlement précise : Chaque élève doit pouvoir prouver son identité à tout moment grâce à sa carte de lycéen dont il doit toujours être porteur…

Au lycée Antonin Duval. Discours : Chaque élève est traité avec bienveillance quelles que soient ses difficultés et ses résultats … Règlement : La persistance de mauvaises notes malgré l’aide des professeurs est passible du Conseil de Discipline…

Au lycée Anatole France. Discours : Les jeunes peuvent exercer leur esprit critique et nous développons le dialogue entre les élèves et les adultes. Règlement : Une élève ne doit jamais discuter les consignes que lui donne un professeur ou un autre membre du personnel.

Au lycée Casimir Perrier, Discours : Nous développons la responsabilité et l’autonomie de l’élève. Règlement : Les majeurs doivent se plier aux mêmes règles que les mineurs sans aucune exception …

 Un lycée de rêve, un rêve de lycée …

Dans la réunion des lycéens-citoyens, Sami et Maya ont participé à un atelier intitulé :  » Imaginez le lycée de vos rêves ». Certains jeunes, se sont lâchés (surtout ceux de seconde) . Un paper-board entier a été couvert de ratures, de renvois, de rajouts… etc. On pouvait quand même décrypter quelques idées…

-En classe de seconde, au premier trimestre, on essaierait les cours, puis au deuxième trimestre on choisirait les matières que l’on étudierait ensuite jusqu’au bac…

-Plus de classeurs que des tablettes et des ordinateurs.

-Des journées de 4 heures de cours et on travaillerait 4 jours par semaine.

Les contenus et la méthode des cours seraient sur internet avant, pendant et après les cours faits en classe par de vrais profs.

Les équipements pour l’EPS seraient dans le lycée, on ne se déplacerait plus.

-On ne ferait pas la queue à la cantine.

-Plus aucun devoirs ni contrôles. Des dossiers faits avec assez de temps et des documents (à rendre sur clé USB).

A méditer

Démission « forcée » du lycée

Sur un forum pour ados…
Maximus écrit :

« Est-ce que mon lycée peut m’obliger à démissionner. Je souhaiterais connaitre les démarches à suivre pour refuser de partir. Comme je viens d’être majeur, le proviseur me dit que c’est la meilleure solution pour moi puisque je ne suis pas motivé et j’ai trop d’absences… »

Floriane répond:

« J’ai moi-même fait une lettre de démission en 2008 au milieu de l’année de Terminale. Le professeur principal m’avait menacé d’un conseil de discipline à cause de mes absences, alors le CPE m’a conseillé de partir volontairement pour éviter de me faire vider. Comme j’étais majeure, j’ai fait la lettre en cinq minutes. Je me suis sentie libre. Quelques semaines après j’ai regretté, je suis revenu au lycée. Le proviseur m’aurait bien réinscrite, mais le professeur principal à refusé en disant que c’était trop facile de prendre des vacances puis de revenir pour échapper à une exclusion… En ce moment, après quatre ans de galère et de petits boulots je me suis inscrite à des cours gratuits pour préparer mon bac avec une association (deux heures chaque soir et le samedi quatre heures). C’est un vrai soulagement de recommencer à étudier mais c’est dur, les notes sont mauvaises et j’ai du mal à suivre après une coupure si longue… »

Existe-t-il des proviseurs voyous ? Le 18 septembre 2012, plusieurs journaux* titraient sur un lycée qui poussait ses élèves en difficulté à démissionner pour améliorer ses résultats au bac. Les nombreux élèves concernés n’avaient aucun problème de discipline. Une ancienne lycéenne raconte que les responsables de l’établissement lui disaient qu’elle n’avait pas d’avenir dans les études, qu’elle perdait mon temps au lycée et que de toute façon, quoi qu’il arrive l’année suivante elle ne serait pas reprise… L’inspection académique a démenti toute démission forcée, assurant que les élèves étaient volontaires pour abandonner leurs études pour des raisons personnelles (déménagement, entrée dans la vie active, changement de formation…). Continue reading

Etre lycéen majeur : plus de droits ?

Dans le règlement intérieur d’un lycée, il y toujours un article qui précise le STATUT DE L’ÉLÈVE MAJEUR. Par exemple…
L’accès à la majorité doit entraîner chez l’élève l’exercice de responsabilités scolaires. Tout élève majeur pourra recevoir directement ses bulletins trimestriels et signer lui-même son carnet de correspondance en cas d’absence ou de retard. Toutefois, la famille sera aussi destinataire du bulletin et avisée en cas d’absences ou de retards fréquents. Si la majorité survient dans le courant de l’année scolaire, le mode de communication des informations peut être modifié suite à une demande écrite de l’élève et de ses parents.

Le règlement du lycée… La loi fixe la majorité à dix-huit ans. À cet âge, chacun est capable d’exercer la totalité de ses droits . Néanmoins, les élèves majeurs doivent respecter le règlement intérieur comme les mineurs tout en accomplissant une série d’actes sans l’autorisation de leurs parents. Continue reading