Nul en tout…

Léo est nul en tout. Il collectionne les notes catastrophiques. Il s’en moque et même parfois ça l’amuse.

Les résultats de Léo sont très faibles, mais il a sûrement des capacités. D’après la CPE, sous le mauvais élève se cache parfois un bon plombier. Elle a entendu dire que ce métier offrait des débouchés. Les salaires sont énormes. À se demander pourquoi les CPE de France et de Navarre ne deviennent pas tous plombiers.

Léo préfèrerait la musique ; le rock surtout. Cette année, il n’est intéressé par rien d’autre. En plus, depuis la rentrée, il est amoureux fou d’Héloïse qui habite sur Facebook au-delà des mers !

Ce n’est pas la faute de Léo s’il est mauvais. Mais, au fond de lui, il sent que son existence de Nul en tout revêt quelques avantages. On le prend en considération beaucoup plus que s’il était un élève transparent, moyen, banal … Le proviseur l’appelle par son prénom, le conseiller d’orientation lui propose des rendez-vous à volonté (privilège rare), la prof principale s’inquiète de son moral continuellement … Léo n’est plus un être insignifiant noyé dans l’horrible anonymat d’un immense troupeau d’environ deux mille élèves.

Portrait robot du bon élève. Caricature du mauvais.

Quand on interroge les lycéens (1) , un bon élève est celui qui a une moyenne haute (14 ou plus). Ses aptitudes les plus reconnues sont l’attention et la concentration. Il travaille avec application durant les cours et à la maison. Il est motivé voire passionné pour le programme dans toutes les matières. Il se prépare aux contrôles avec une méthode bien rodée et organise son temps sans jamais se laisser dépasser. Il respecte les consignes des professeurs sans problème et parfois avec plaisir. Il est volontaire pour réaliser le travail. Ses connaissances sont supérieures à celles de ses camarades et s’exprime bien à l’oral et à l’écrit.

Si le bon élève est un modèle, le mauvais est donc un contre exemple. Il ne travaille pas et ne fait pas ses devoirs et il manque de motivation tandis que son image de je-m’en-fichiste lui colle à la peau. Les adjectifs bon et mauvais renvoyant aux notions de bien et de mal, il arrive souvent qu’on associe le mauvais élève à un mauvais garçon, un bad-boy.

 Portrait robot du bon élève (2)…

Travaille régulièrement, de façon approfondie

Apprend les cours, fait ses exercices

Écoute en classe reste attentif, prend des notes

Communique avec les professeurs

Maîtrise sa conduite, ses gestes, ses attitudes.

Est ponctuel et assidu

Participe en cours de façon appropriée

Aide ses camarades, partage ce qu’il sait

Pose des questions intelligentes dans le sens du cours

Réussit les contrôles

Accepte les consignes des professeurs et les applique pour réussir

Ne triomphe pas quand il a une bonne note

Fait preuve d’autonomie

A des projets réalistes et fait confiance à l’école pour les mettre en œuvre

 

Caricature du mauvais : 

Travaille peu et superficiellement

Ne relit pas les cours, ne fait pas les exercices, les recopie sur des corrigés ou sur des camarades

Rêve, n’écoute pas, dessine, discute, manipule son mobile, ne note rien

Évite le contact avec les professeurs

Se laisse aller, a des propos ou des comportements incontrôlés

Cumule les retards et les absences pour convenance personnelle

Ne participe pas en cours ou uniquement pour s’amuser ou se moquer

Ne veut pas ou ne peut pas aider les autres, n’aime pas partager

Interrompt le professeur, pose des questions pour se faire remarquer

Est à échec aux contrôles, copie ou triche pour avoir les réponses

Ne retient pas les conseils des professeurs

Conteste ses mauvaises notes et crie à l’injustice

Demande qu’on fasse le travail à sa place

Ne peut pas évoquer clairement un souhait pour l’avenir

  Ne pas rester nul en tout…

 Un élève n’est pas mauvais à perpétuité. Il peut prendre progressivement sa situation en main… Il ne s’agit pas d’une métamorphose en premier de la classe, mais seulement d’une stratégie pour sauver les meubles et rassurer les parents…

 Objectifs à se donner

Fixer des priorités et s’y tenir

 Conseils

Inutile de vouloir améliorer les notes si l’on ne s’oblige pas à être ponctuel et assidu. Il faut liquider l’absentéisme si l’on veut améliorer les résultats.

Objectifs à se donner

Développer sa volonté et sa méthode

 Conseils

S ’organiser pour travailler avec rigueur. Programmer et accomplir 90 minutes de travail scolaire par soirée

Objectifs à se donner

Éviter les comparaisons

 Conseils

Ne pas chercher à rattraper les meilleurs de la classe. Se contenter de progresser par rapport à soi, améliorer ses résultats sans s’obliger à atteindre le niveau des élèves excellents

Objectifs à se donner

Définir des objectifs très précis

 Conseils

Ne pas s’épuiser à vouloir devenir bon partout. Il faut accepter de rester insuffisant dans certaines matières pour faire porter l’effort sur d’autres sans en abandonner aucune, en fonction des coefficients au bac ou des moyennes exigées pour passer en classe supérieure.

 

[1] http://gerflint.fr/Base/Algerie12/assia.pdf Assia Belgheddouche

 

[2] D’après Jacqueline RIMET-MEILLE,  Académie de Grenoble http://education.devenir.free.fr/humeur9.htm

 

Be Sociable, Share!

One thought on “Nul en tout…

  1. Je suis parent. (et il n’y a pas de parent dans votre Lycée Virtuel… 🙂 )

    J’ai eu le droit à un « MEDIOCRE » à une rencontre parent professeurs. Dans un domaine ou mon fils l’année précédente avait fait les olympiades et était dans le top 10 du Lycée.

    J’ai demandé un RV au proviseur. (en décembre).

    Après être passé par le médiateur j’ai finalement obtenu un RV avec le CPE, et lui ai parlé de ce qui se passait réellement en cours, et des problèmes pédagogiques que cela engendrait.

    J’ai l’impression d’avoir « pissé dans un violon ».

    Mes questions :

    – Un proviseur n’est il pas tenu de recevoir les parents ? Y a t’il un moyen de « contrainte » contre un réfractaire au dialogue ?

    – Y a t’il une autre voie que celle du proviseur pour relayer un problème pédagogique chez un professeur et obtenir une prise en charge ou un accompagnement vers un mieux ?

    Merci de vos réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *