Etre élève militant

Petite scène de la vie courante dans un lycée
Paulin se donne à fond comme élu au conseil d’administration, vice-président du comité de vie lycéenne, trésorier du foyer, rédacteur du journal, animateur de débats et organisateur de tournois de ping-pong. Son agenda est over-booké. Lundi : sondage sur les horaires de récré. Mardi : rencontre avec l’intendant sur l’état des W C. Mercredi : comptabilité de la cafétéria. Jeudi : distribution du journal. Vendredi : tractage sur le manque d’ordinateurs en libre accès. Le week-end, à la maison : multiples SMS et divers e-Mails…
L’administration du lycée aime bien Paulin, on le salue, on discute avec lui, on le consulte… Le Conseiller d’Éducation lui abandonne même ses propres fonctions : « vous direz à vos camarades que ce formulaire pour le Bac est à rendre complété dans quarante-huit heures… »…Parallèlement Paulin bénéficie de menus privilèges : un minuscule local avec photocopieur et cafetière. Parfois, quelque enseignant syndicaliste l’approche pour le convaincre de revendiquer, avec lui, « plus de postes et moins d’élèves par classe ». Les lycéens « de base » aussi lui tournent autour et lui demandent des conseils. C’est un expert pour négocier les reports d’interro, faire améliorer des moyennes tangentes et renvoyer aux calendes grecques les menaces disciplinaires…

En général, les organisations de lycéens se comportent comme des syndicats au même titre que ceux que l’on trouve dans les entreprises. Au niveau de chaque établissement, des militants se font élire sous leur étiquette comme délégués de classe et représentant des élèves en conseil de la vie lycéenne, au conseil d’administration, à la maison des lycéens et dans de multiples groupes ou instances parfois au niveau académique. En réalité, les organisations de lycéens ne sont pas de véritables syndicats (au sens du droit), mais des associations et n’ont pas les mêmes possibilités concernant la mise ne place de grèves, la protection de leurs délégués ou la signature d’accords…

Les organisations lycéennes les plus connues sont les suivantes (ordre alphabétique) : Association des élus et de la vie lycéenne (AEVL) ; Fédération indépendante et démocratique lycéenne (https://www.fidl.org/) ; Sud Lycéen (SUD) ; Syndicat général des lycéens (SGL) ; UNI-Lycée (UNI) ; Union nationale lycéenne (UNL)…

L’UNL : L’Union Nationale Lycéenne, fondée en 1994, a une démarche syndicale pour défendre les droits des lycéens, en conquérir de nouveaux et lutter pour l’égalité des chances et la réussite de tous. Elle cherche à mobiliser, par exemple contre les expulsions de lycéens sans-papiers… Présente dans toutes les instances académiques et ministérielles l’UNL est la première organisation lycéenne et elle occupe la majorité des sièges lycéens au Conseil Supérieur de l’Éducation depuis 2001. Site : http://www.unl-fr.org/
La FIDL : La Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne a été créée en 1987. Ce sont des lycéens de SOS Racisme qui l’ont fondée. Elle traite de thèmes tels que l’égalité et la mixité, le rythmes scolaires, l’orientation, la violence ou encore la vie et la démocratie lycéenne. Parallèlement, elle aborde différents sujets de société comme la citoyenneté, la santé, la culture, les discriminations et les lycéens sans-papiers… Site : http://www.fidl.org/

Be Sociable, Share!

One thought on “Etre élève militant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *