Inscription à la fac : le parcours du combattant

Héloïse se présente pour s’inscrire à la fac en première année d’histoire. Elle fait la queue dans le bâtiment central de béton triste aux vitres encrassées. Salle D 23 : inscription administrative. Elle doit donner deux photos d’identité récentes, la collante du bac et sa carte d’identité qu’on lui rendra en fin de circuit …
Ensuite direction bureau C 4. Langue 1 anglais ? Faut passer sur l’ordi pour faire un test en trois pages-écrans. Héloïse finit en vingt minutes chrono. Correction numérique immédiate : elle suivra les cours niveau plus (le must).
Point 12 dans le couloir C5, il faut compléter le dossier pour les autres matières… Histoire ancienne. Histoire médiévale. Histoire moderne. Histoire contemporaine…
Héloïse se retrouve dans le hall. Les délégués de deux mutuelles étudiantes obligatoires l’approchent en meute. Obligatoire ! Héloïse paie. Pas très loin, un jeune barbu avec un badge sur le t-shirt présente les avantages indéniables de son syndicat étudiant. Héloïse donne son numéro de mobile pour une invitation par SMS à une réunion à la rentrée.
Dans les escaliers, des parents faisant taxi attendent que leurs bacheliers ou bachelières sortent des multiples chaînes d’inscription pour le sport, les activités culturelles, le latin grands débutants … Il y a même une table conseil-logement qui n’a aucune adresse de location à proposer, mais qui distribue un tract de trois pages exigeant plus de cités universitaires et un salaire étudiant pour tous parce quand on est étudiant, on doit être indépendant sans être obligé d’avoir un job pour payer les études.
Convoquée à 8h précises, Héloïse est libérée vers 13h 15. Elle n’a pris qu’un petit chocolat ce matin. Il lui reste quatre euros mais elle ne pourra pas calmer sa fringale à la machine à café du hall ; elle est en panne. Continue reading

Les différentes vacances d’été des ados

L’association des parents d’élèves organise régulièrement des débats sur divers thèmes qui tournent toujours autour de la même question : Comment gérer les ados ? Le sujet d’aujourd’hui est : À quoi sert l’été pour les jeunes ? La discussion est conduite par une maman, Madame Hermeline d’Aurignac de Fontane.

Mme d’Aurignac etc. prétend que l’été rend la jeunesse très romantique. Par exemple, les vacances donnent envie d’écrire à sa propre fille Hortense. D’abord, les jours de pluie, elle s’acquitte de quelques corvées : une petite carte aux oncles et tantes puis aux grands-parents. Hortense raffine au-delà des messages simplets dans le style : Je dors bien, je mange bien, tout va bien… En plus, elle tient son journal de l’été. Le soir venu, elle reprend par le menu ses impressions depuis le matin et elle les couche dans un carnet… De surcroît, elle profite du répit estival pour lire, lire et encore lire…

Continue reading