Les perturbés climatiques de la seconde 6

Dans la salle des professeurs, une information découpée il y a trois ans dans un magazine syndical a été punaisée sur une porte de placard…

 « Le vendredi 15 février 2013, le ministère de l’éducation a lancé les rendez-vous de la vie lycéenne. Dès la rentrée prochaine, les élèves auront la parole et pourront faire des propositions et renforcer leurs moyens d’actions au sein de leur établissement… En attendant, une commission de grands spécialistes auditionnera des délégués des lycéens, des proviseurs et des parents d’élèves sur divers sujets dont un très important : le climat dans l’établissement… »

Deux ans après, elle semble toujours d’actualité… Continue reading

Dans les coulisses d’un conseil de classe…

En théorie, sur le bulletin trimestriel, les professeurs ne devraient pas se contenter de reporter une note commentée par quelques mots visant parfois plus à faire sourire leurs collègues qu’à informer l’élève et ses parents.

D’ailleurs, la circulaire n° 98-119 du 02 juin 1998, précise très nettement cet aspect des choses : l’évaluation ne saurait se borner à un constat chiffré. Il convient, en effet, de valoriser les acquis, même modestes, les savoirs maîtrisés, les capacités, les compétences, les talents, même non scolaires et, sur cette base, de proposer aux élèves des objectifs personnalisés avec les voies pour les atteindre.

Trois minutes par élève

La première partie du conseil de classe est consacrée aux considérations générales sur la vie de la classe. Le président (proviseur ou adjoint) donne son sentiment général sur les bulletins qu’il a lus avant la séance. Ensuite, le professeur principal parle de la classe : niveau d’ensemble, comportement général, événements du trimestre… Puis, chaque enseignant donne son avis sur toute la classe dans sa matière.

La seconde partie du conseil est consacrée aux résultats scolaires de chaque lycéen. Le président évoque les notes et appréciations portées sur le bulletin ; de temps à autre, demande des précisions à un professeur ; rédige une appréciation sur la qualité du travail et du comportement de l’élève et se faisant a parfois une conversation rapide avec les enseignants et les délégués des élèves ou des parents…

La première et la seconde partie bout à bout durent environ une heure et demie, soit le plus souvent trois minutes par élève. En principe, chaque membre du conseil peut intervenir et apporter ses observations. En réalité, le président utilise la presque totalité du temps de parole avec deux ou trois professeurs dominants. Les élèves et les parents n’ont que très peu de place et restent généralement simples spectateurs tout en prenant quelques notes.

 Au cœur d’un conseil de classe réel Continue reading

Il faut des preuves pour vous sanctionner

Au Lycée X, l’heure c’est l’heure avec Madame L., une des professeurs d’espagnol. Mais, pour Anaïs, élève de terminale, la ponctualité n’est pas vraiment une priorité. Elle arrive toujours quelques minutes en retard.

Impolitesse, manque de sérieux ; les retardataires dérangent le cours, c’est un manque de respect caractérisé ! Madame L. lui fait la morale. Anaïs ne voit pas où est le mal. Alors Madame L. se met en colère : niveau catastrophique, démotivation, lacunes et arrogance en plus ; voilà le mal ! Anaïs ne comprend toujours pas et les larmes lui montent aux yeux.

Thomas, le délégué de classe demande la parole : jamais il n’a vu une prof aussi cruelle; elle méprise les élèves ; et puis ses cours d’espagnol sont à mourir d’ennui… Il a osé… Toute la classe médusée enveloppe son délégué d’un silence approbateur et admiratif.

Injure, insulte, agression ! Madame L. éructe. Elle surgit dans le bureau du proviseur en exigeant illico l’exclusion définitive de Thomas : un élève comme ça n’a rien à faire dans ce lycée. Le proviseur réfléchit. Certes, il faut envisager une réprimande ; mais pas une exclusion. Il prononce une convocation en Commission de vie scolaire pour discuter du cas et étudier une punition proportionnée à la faute.

Madame L. veut absolument une exclusion expéditive. Elle perdrait son autorité si elle ne l’obtenait pas illico puisqu’elle a dit qu’elle la voulait. D’ailleurs, puisqu’on ne lui donne pas satisfaction, elle refusera l’élève en question dans ses cours. La voilà qui ameute toute la salle des profs contre le dangereux Thomas et son complice sournois qu’est le proviseur.

La Commission se tient une huitaine de jours après. Madame L. a refusé de venir discuter considérant que c’était sa parole contre celle d’un élève de dix-sept ans et qu’elle n’avait pas à s’abaisser en répondant aux questions d’une commission bidon. Le représentant des parents souligne que l’interdiction de cours par le professeur d’espagnol, n’est pas réglementaire. De son côté, un élu des élèves remarque qu’on ne peut pas appeler injure, insulte, agression les mots prononcés par Thomas… Après deux heures de tergiversations alambiquées, le proviseur finit par arrêter une décision. Thomas ne sera pas exclu du lycée ni interdit de cours en espagnol. En revanche, il reçoit un avertissement non mentionné à son dossier administratif pour avoir parlé sur un ton véhément à l’un de ses professeurs.

Madame L. se doutait bien que la commission avait pour fonction de donner tort aux professeurs consciencieux : c’est une exclusion qu’il fallait, pas une pantomime. Le lycée X est en train de perdre sa réputation… Continue reading

Petit lexique des appréciations de vos profs

 Convenable, excellent, moyen, faible, satisfaisant, devoir non rendu, insuffisant, n’a pas le niveau…  À longueur de bulletins, les enseignants utilisent des appréciations en forme de SMS stéréotypés. À bien y regarder, il n’y a que trois sortes d’appréciations. Celles qui sont favorables à l’élève : « Motivée et travailleuse. Bon résultats. En progression constant … » Ensuite, celles qui sont défavorables, voire menaçantes : « N’étudie pas les leçons. Néglige certaines matières. Redoublement conseillé. Trop d’absences. Avertissement… » Enfin, le dernier type d’appréciations rassemble les fanfaronnades des professeurs cherchant à amuser leurs collègues tout en méprisant parfois leurs élèves : « Devrait abandonner les mathématiques puisque les mathématiques l’ont déjà abandonné … » Ou encore : « A touché le fond mais s’enfonce toujours … »

 Lexique des termes utilisés par les professeurs (1) .

Les appréciations ont-elles une importance ? Si leur contenu est lamentable, les rapports entre un élève et ses parents peuvent subir de graves turbulences. Mais, l’enjeu est parfois plus décisif puisque elles sont utilisées en jury du Bac pour les candidats à repêcher ou pas pour la seconde série d’épreuves dites de rattrapage. Elles servent également lors des recrutements sélectif (prépa, BTS, écoles spécialisées…).

Il est parfois difficile d’interpréter les appréciations portées sur un élève. Le vocabulaire utilisé par les professeurs est parfois codé. Voici un petit décodeur.  Continue reading