Jean-Pierre Foucault, le P.-S.-G. et le problème de l’induction dans la philosophie sceptique de David Hume

 

En juin 2017, un texte – imbitable – du philosophe Michel Foucault est tombé au bac de philo pour les filières S. Et bien sûr, les candidats ont confondu (plus ou moins volontairement) Michel avec Jean-Pierre Foucault, comme l’ont rapporté nombre de médias et réseaux sociaux. Certains étaient tentés de conclure leur copie par : « c’est mon dernier mot »! Lol! Et pourtant, il y a bien des leçons à tirer de Qui veut gagner des millions? Et Jean-Pierre Foucault pourrait bien nous permettre de comprendre la philo.      

Prenez cette perle par exemple! « Qu’est-ce qui gravite autour de la terre? » Le candidat hésite entre la lune et le soleil, et quand il fait appel au public, c’est du 50-50: la moitié d’entre eux est prête à répondre que c’est le soleil qui tourne autour de la terre. « Comment les gens peuvent-ils être aussi ignorants?! » se dit alors le téléspectateur. Bon, d’abord, ça fait sans doute partie du jeu: il faudrait un nom pour ça. La « criabilité » par exemple: c’est le fait que le téléspectateur crie la réponse au candidat derrière sa télévision. Il est certain qu’à sa place, il gagnerait des millions tellement c’est facile, et du coup, il appelle le numéro surtaxé pour s’inscrire, etc. Ensuite, admettons que nous avons tous nos failles ou des « trous » dans notre culture. Personne ne sait tout, et chacun d’entre nous ignore forcément des choses que tout le monde devrait savoir. C’est ce qu’il y a de bien avec la culture: chacun  confond volontiers les limites de son propre esprit avec les limites de l’esprit humain, et tout le monde est content de lui. Ce que je sais, tout le monde devrait le savoir, et ce que j’ignore ne fait pas partie des choses qu’il faut savoir. En bref, la bonne mesure de la culture, c’est toujours moi.

Mais bon, quand même: que la terre tourne autour du soleil…Il y a des gens qui sont morts pour imposer ce genre de vérité à la Renaissance, lorsque l’église catholique s’accrochait au géocentrisme (géo = « terre » ; centrisme = « au centre de », donc, c’est « la théorie selon laquelle la terre est au centre du monde », mais bien sûr, tout le monde le sait!)

Notez que dans le système de Ptolémée (géocentrisme), on serait mal à "Qui veut gagner des millions?" Car toutes les réponses seraient la bonne...

Notez que dans le système de Ptolémée (géocentrisme), on serait mal à « Qui veut gagner des millions? » Car toutes les réponses seraient la bonne…

En 1600, Giordano Bruno a été brûlé vif pour avoir affirmé que l’Univers était infini, et pour éviter le même sort, Galilée a dû se rétracter « officiellement » en 1633 après avoir soutenu que la terre tournait autour du soleil. Quant à Copernic, il a été plus malin que tout le monde en faisant publier après sa mort sa théorie de l’héliocentrisme (hélios = « soleil », donc, c’est le soleil qui est au centre et la terre qui tourne autour…) Alors, quand on se dit que la moitié du public de Qui veut gagner des millions? en est encore au Moyen âge..! Depuis, la science a montré – contre la religion – que c’était bien la terre qui tournait autour du soleil!

David Hume (1711-1776)

David Hume (1711-1776)

Oui, mais voilà: au 18ème siècle, le philosophe écossais David Hume (1711-1776) montre à peu près que la science ne peut être sûre de rien, avec cette fameuse phrase : « Il est seulement probable que le soleil se lèvera demain ». Cette idée, Hume la défend en particulier dans un texte extrait de son Enquête sur l’entendement humain, régulièrement proposé à la sagacité des élèves de terminale:

 Tous les objets de la raison humaine ou de nos recherches peuvent se diviser en deux genres, à  savoir les relations d’idées et les faits. Du premier genre sont les sciences de la géométrie, de l’algèbre et de l’arithmétique et, en bref, toute affirmation qui est intuitivement ou démonstrativement certaine. (…) Les faits, qui sont les seconds objets de la raison humaine, on ne les établit pas de la même manière ; et l’évidence de leur vérité, aussi grande qu’elle soit, n’est pas d’une nature semblable à  la précédente. 

 Vous me direz peut-être: « on ne comprend rien! » Je sais, c’est dur la vie…Heureusement, Jean-Pierre Foucault est là! Mais vous savez ce qu’on dit : « ça – par exemple, que le fait que la terre tourne autour du soleil – ça a été « prouvé » ou même « démontré » par les « scientifiques ». Mais justement, selon Hume, aucun fait – ni aucune loi physique – ne peut être prouvé ou démontré de manière « scientifique », et « la terre tourne autour du soleil » ne pourra jamais être aussi sûre que « 2+2=4″, une « affirmation qui est intuitivement ou démonstrativement certaine ». C’est pourquoi Hume est considéré – et se considère lui-même – comme un philosophe sceptique : qui doute. Mais qu’est-ce que ça veut dire « intuitivement ou démonstrativement certaine »?

Prenez une autre candidate de Qui veut gagner des millions? Je ne sais plus son nom, ni le jour de la diffusion (si quelqu’un peut la retrouver, d »ailleurs, ce serait bien). Jean-Pierre Foucault lui demandait à peu près (je cite de mémoire):

« Les 30 glorieuses ont duré »:

A: 30 jours                B: 30 semaines

C: 30 mois                                      D: 30 ans

 

30 glorieusesJe me souviens que la candidate a marqué un temps de silence dubitatif exprimant son ignorance manifeste de la réponse. Dans ce genre de situation, Jean-Pierre Foucault dit au candidat: « vous ne pouvez pas trouver par « déduction » ou par « élimination »? Mais c’est impossible! Comment voulez-vous déduire que les 30 glorieuses ont duré 30 ans plutôt que 30 jours? Ce ne sont pas des mathématiques justement. On peut bien déduire que « 2+2 = 4″, mais pour ce qui est des 30 glorieuses: on le sait où on ne le sait pas! Le temps qu’elles ont duré ne se déduit pas du concept de « glorieuse ». C’est un nom qu’on a attribué à une période de l’Histoire. Mais a priori, ça peut être tout aussi bien 30 jours que 30 ans. Comment savoir? On peut l’avoir appris à l’école, dans un reportage ou par un copain, mais on ne peut pas le déduire si on ne le sait pas. C’est une « assertion » qui ne peut pas être « déductivement » certaine. Et la candidate, après un temps de réflexion, finit par dire: « je vais demander l’avis du public…J’ai ma petite intuition, mais je vais quand même demander l’avis du public. » Là encore, il est impossible d’avoir une intuition à ce sujet: vous pouvez vous concentrer tout le temps que vous voulez, vous n’arriverez jamais à deviner que les 30 glorieuse ont duré 30 ans si vous ne le savez pas. Au mieux, on peut faire appel à ses souvenir. Et à la fin, la public a voté à 96%: 30 ans. Et oui, les 30 glorieuses ont duré 30 ans: c’est la période d’après-guerre en France qui va de 1945 à 1975, durant laquelle la France aurait bénéficié d’une prospérité économique (et ça bien sûr, tout le monde le sait, non?).

Alors, comment sait-on que les « 30 glorieuses » ont duré 30 ans? Ou que « la terre tourne autour du soleil » ou même, que « tous les hommes sont mortels »? Comment établit-on les faits et les lois qui concernent le monde qui nous entoure? Si ce n’est pas par déduction, c’est par induction : que « le soleil se lève tous les matins » ça ne se déduit pas, ça s’induit.  Qu’est-ce que ça veut dire? ça veut dire qu’on a tiré une loi générale à partir de l’observation de cas particuliers, du genre:

Hier matin, j’ai vu le soleil se lever

Avant-hier matin, j’ai vu le soleil se lever

Avant-avant hier matin, etc.

Donc, tous les matins, le soleil se lève

Le problème vous voyez, c’est que ce genre de raisonnement par « induction » demeure toujours incertain: quand on conclut « tous les matins les soleil se lève, on exagère. Certes, jusqu’ici, le soleilpsg barça s’est levé tous les matins, et encore! Je n’ai pas toujours été là. Qui sait si un beau matin où personne n’était là, le soleil ne s’est pas levé? Surtout, rien n’assure que demain matin, le soleil se lèvera. Si ça se trouve, il ne se lèvera pas. « Quoi? Mais c’est n’importe quoi! Le soleil se lève tous els matins, c’est évident, c’est prouvé! » Mais non, c’est seulement probable. Dans le passé, il s’est levé tous les matins, mais rien n’assure que ce sera encore le cas dans le futur. Un exemple ?

 Au cours de la ligue des champions de foot 2016-2017, le PSG avait 100% de chances d’éliminer le Barça après avoir remporté le match aller 4-0.  Ce serait impossible que le Barça élimine le PSG, rendez-vous compte! Il faudrait qu’il gagne le match retour avec au moins 5 buts d’écart. Et les médias spécialistes affirmaient volontiers:

« En effet, jamais une équipe qui a gagné le match aller 4-0 n’a été éliminée lors d’une compétition européenne. Autrement dit, le PSG a 100% de chance de rejoindre les 1/4 de finale de la compétition. »

Et là! Patatra! Remontada! Le Barça bat le PSG 6-1.  Les statistiques sportives (à la mode) montrent très bien les limites du raisonnement « inductif »: rendez-vous compte! 100 % de chances. Le problème, c’est que cette loi ne concernait que le passé. Or, rien n’assure que le futur sera conforme au passé. Donc, il est seulement probable que le soleil se lèvera demain.  CQFD.

C’est mon dernier mot!

Partagez ce post sur vos réseaux !

Leave a Comment

Filed under bac philo, Philosophie pop

Comments are closed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>