Bronde

Bronde adj. f. d’une couleur ni blonde ni brune, et pas châtain non plus

« Pourquoi adopter la couleur bronde ? », Madame Figaro, 02/02/2015

Dans le parler local du brionnais, le substantif bronde désigne le petit bois que l’on coupe à l’aide d’un goui, et en Provence, la bronde est une brusque dénivellation du fond de l’eau. Mais au-delà des ces charmants particularismes langagiers locaux, c’est bien l’adjectif bronde, et non le substantif, qui nous intéresse ici.

delermcosmopolitanBronde appartient à la catégorie des néologismes cosméto-capillicoles dont on aurait cru pouvoir se dispenser, mais que les marketeux de la beauté et les chroniqueuses de mode comptent bien nous imposer. Pour Cosmopolitan, c’était même la it-coloration de l’été 2014. Oui, parce que dans tout ce qui a trait au monde fashion, il semblerait qu’il soit de bon ton de rajouter le préfixe it- devant à peu près tout et n’importe quoi sans qu’on sache bien pourquoi. Il y aurait sans doute beaucoup à dire sur ce it-, mais ceci est une autre it-story.

Le mot est apparu vers le milieu des années 2000 dans la presse féminine anglo-saxonne, essentiellement pour qualifier capillairement Jennifer Aniston. Étrangement il semble n’avoir commencé à montrer timidement le bout de son nez en it-french qu’en 2012, pour se populariser vraiment à l’approche de l’été 2014.

Gaye GerardBronde, donc, désigne apparemment une nouvelle couleur de cheveux, qui n’est ni tout à fait brune ni tout à fait blonde, mais entre les deux. Pas it-forcément une couleur unie, plutôt un genre de balayage. Mais une fois qu’on avait trouvé ça, fallait-il s’arrêter là ? Sans doute pas, aussi Femme Actuelle allait-elle plus loin en septembre 2014, en proposant d’autre alternatives : broux (entre le brun et le roux, je croyais que c’était plus au moins auburn mais apparemment pas) ou blinger (entre blond et gingembre, aucune idée de ce qu’est la couleur gingembre). Bizarrement, it-pas encore de trace de bloux ni de châturn, mais on imagine que cela ne saurait tarder.

Le dico des mots qui n’existent pas (et qu’on utilise quand même) – Edition 2015 remastérisée, aux éditions Omnibus

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Dico des mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.