Script de la première Vidéo du Mooc « Moments de vérité »

 Voici le premier texte sur la Vérité, publié avec l’aimable autorisation du groupe INSEEC

                                                        Vidéo 1 : Eclatante Vérité !

 

Script :

« … Quand on enferme la vérité sous terre,/ elle s’y amasse,/ elle y prend une force telle d’explosion, que, le jour où elle éclate,/ elle fait tout sauter avec elle. »     Tels sont quasiment les derniers mots sur lesquels Emile Zola achève son célèbre réquisitoire publié à la Une du quotidien « L’Aurore »,/ le 13 janvier 1898,/ sous le titre « J’accuse.. » Cette lettre ouverte au président de la République Félix Faure  vise à dénoncer l’injustice et l’erreur judiciaire dont Alfred Dreyfus est depuis 1894 la victime. L’innocence de Dreyfus, la vérité enfin reconnue éclateront comme une bombe prévient Zola,/ une bombe qui fera voler en éclats le mensonge d’Etat. Zola n’invente pas la métaphore, il se l’approprie : depuis longtemps déjà en effet la langue nous parle de « faire éclater la vérité ». La vérité dynamite les faux-semblants, les préjugés, les apparences trompeuses en même temps qu’elle « éclate » en un feu d’artifices : « …elle fait tout sauter avec elle… » …… écrit Zola. Cette dramatisation de la vérité et la violence destructrice qui en  accompagne  la révélation  gagnent en intensité dans le cadre du prétoire, / théâtre où se joue précisément la tragédie  des faux-semblants /mais elle opère tout aussi bien  dans le contexte de l’enquête, de la recherche de ce qui vraiment a eu lieu, de l’identité d’un criminel et…… à l’exemple historique de l’Affaire Dreyfus,………. j’aurais pu substituer la catastrophe sur laquelle s’achève la pièce de Sophocle, Œdipe Roi : Celui qui résout les énigmes, qui prétend rivaliser en lucidité avec Apollon, ce Roi de Thèbes aimé de ses sujets, le premier de nos Enquêteurs en quelque sorte /  ne supportera  pas de découvrir qu’il est ce coupable qu’il recherche ……. la vérité sur sa naissance lui brûle la conscience    Œdipe  se crève les yeux de désespoir, / comme pour ne plus avoir en supporter l’éclat. Dans les deux cas,/  la vérité est une révélation, /un dévoilement, ……le dévoilement de ce qui est. C’est d’ailleurs ainsi que les Grecs la pensent, cette vérité, …à la fois dans ce mouvement de découverte :………. quelque chose est caché, dissimulé, recouvert /  et aussi dans  ce qui se révèle alors/  une fois le voile levé, …une fois la surface lisse et cosmétique des apparences  déchirée,/ c’est ce qui est,/ … et ce qui est / c’est ce que/ … dans un premier temps / nous appelons tout simplement …..   la vérité. Le vrai s’impose ainsi  une fois  violence faite au Faux, en quelque sorte.   Voilà qui appelle deux remarques :   D’une part  la vérité n’est /  semble -t’ il /  pas immédiate,  elle n’est pas donnée, il faut peiner pour l’appréhender,  et si elle fait l’objet d’une quête, parce qu’elle est perçue comme désirable   cette  recherche est douloureuse, voire dangereuse      Zola y perdra  le confort douillet de son existence bourgeoise …….. il lui faut s’exiler en Angleterre entre deux procès …… il finira même par y perdre peut-être la vie/ (des éléments troublants entourent sa mort qui peuvent laisser croire à un assassinat) Quant à Œdipe on connaît son destin et celui des siens…Jocaste, Antigone, Etéocle et Polynice…un cimetière.   D’ autre part     le moment de vérité  parait toujours venir   « après-coup »,/ dans un deuxième temps  /  comme si ….. d’abord il y avait quelque chose qui l’empêchait  …..    comme si notre nature nous attachait par principe à l’illusion, à l’erreur, au préjugé, et au mensonge …….    comme si notre esprit n’était pas fait pour la vérité  ………        comme si se dressait entre notre aspiration au Vrai et la Vérité l’obstacle de notre propre nature, celui de nos sens, de notre opinion…..    un obstacle .. qu’on pourrait presque dire …   ontologique. Ce serait faire entendre  l’analyse que Bachelard développe dans la Formation de l’Esprit Scientifique  un retentissement au-delà de l’épistémologie : On ne peut rien fonder sur l’opinion : ……    il faut d’abord la détruire.  Elle est le premier obstacle à surmonter. La Vérité, / dans le contexte précis des exemples qui précèdent, /  est annoncée à l’occasion d’un jugement, celui d’un tribunal / ou bien celui d’un homme qui assemble contre lui-même des preuves. Dans les deux cas, la vérité consiste en un jugement vrai sur ce qui s’est passé, les « fuites » de l’Etat-Major français,   la mort du vieux Roi Laïos. L’innocence de Dreyfus et la culpabilité d’Œdipe sont des faits,    des réalités. La vérité, elle, s’établit à travers un discours sur ces réalités conformes à ces mêmes réalités.   Il n’y a du vrai ou du faux que dans les jugements, dit Aristote.   Au fond, la vérité est une conformité, ce que l’on appellera bientôt une adéquation….      adéquation entre ce qui est pensé et ce qui est réel. …  Cette conformité associe la réalité des choses et l’intellect, …..     on parlera alors de vérité matérielle.  …..   Et  quand   il s’agira  d’une conformité entre un jugement et les règles de la logique, indépendamment de toute réalité :  ……..   On parlera alors de vérité formell   Vérité matérielle…Vérité formelle… c’est  une première distinction qui en appelle d’autres.   On a vu ainsi que la notion de  vérité ne s’applique qu’à des énoncés.   Lorsqu’il s’agit désormais d’évoquer des personnes / dont le propre serait de se refuser toujours au mensonge ou à la tromperie, on parlera de véracité. En ce sens Kant évoque la véracité comme       …… un devoir formel de l’homme à l’égard de chacun. La véracité est à l’origine du lien social.   Quant au mot « Vrai », pour en terminer avec ces premières définitions, lorsqu’il n’est pas substantivé – le Vrai par opposition au Faux – et qu’il joue pleinement son rôle d’adjectif…. il  trouve une signification bien particulière …   Quand je déclare à propos d’un roman policier……   «  ça,  c’est un vrai polar »,      que l’on réclame de vivre « une vraie vie » …….   ou que l’on prétend avoir rencontré « des vrais gens »    ….    l’adjectif  « vrai » fonctionne comme un degré de signification et d’intensité… / Une « vraie vie » c’est la vie telle qu’on imagine qu’elle devrait être/  …un « vrai polar », c’est un roman policier qui correspond exactement à ce que l’on attend d’un roman policier ….    bref, on retrouve l’idée d’adéquation,  ……  cette fois-ci entre la chose et sa finalité.

 

Pour accéder aux trente vidéos inscrivez-vous sur Mooc-prepas.com Inscription libre, gratuite, sans aucun engagement.

Be Sociable, Share!

One thought on “Script de la première Vidéo du Mooc « Moments de vérité »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *