Correction du sujet d’histoire n°2.

 De l’économie-monde américaine à l’économie-monde multipolaire

Introduction :

Dans le contexte de la mondialisation, on assiste à l’émergence de pôles économiques puissants notamment depuis la fin de la Guerre froide en 1991. La part des Etats-Unis dans l’économie mondiale reste la première mais se réduit, laissant davantage de place à l’Europe et au Japon, puissances traditionnelles mais aussi aux émergents comme la Chine. L’économie-monde américaine semble céder la place à une économie-monde multipolaire. Une « économie-monde » est un concept définissant un espace économique autonome centré sur une ville ou un Etat qui regroupe l’essentiel des fonctions de commandement économique mondial. Ce centre intègre des périphéries plus ou moins vastes. Rappelez brièvement l’origine du concept et le rôle de l’historien français Fernand Braudel. Problématique : Vous pouvez garder le sujet tel quel car il est en soi problématisé. Il semble qu’il y ait  plusieurs pôles aujourd’hui capables de constituer des économies-mondes.  On peut insister sur le déclin relatif des Etats-Unis en posant la problématique suivante : dans quelle mesure le déclin de l’économie-monde américaine est-il relatif ? Il faudra préciser ensuite dans l’introduction que le but de la composition sera de montrer que l’économie-monde américaine reste la plus importante face à l’émergence d’autres puissances économiques qui sont en train de constituer elles-mêmes des économies-mondes indépendantes.

Lire la suite

Corrigés rédigés des devoirs d’Histoire. Entraînement 1.

Composition 1 : La population active française, reflet des bouleversements économiques et sociaux depuis 1914

La révolution industrielle et les rythmes de croissance et de crise depuis 1914 ont entraîné de profonds changements au sein de la société française. Le visage agricole et rurale de la France s’est transformé pour donner naissance à une France urbaine, industrielle et tertiaire puis à partir des années 1970-1980 à une société post-industrielle davantage fondée sur les services. La population active, son mode de vie et aussi sa composition ont été fondamentalement bouleversés.   Il s’agira de comprendre dans quelle mesure la révolution industrielle et ses prolongements ont transformé radicalement la population active française depuis la Première Guerre mondiale. Ces mutations sont d’abord celles des actifs et de l’emploi salarié qui s’impose comme la norme au cours de la période. Les modes de vie ont été profondément transformés : la période voit le mode de vie urbain devenir la norme et l’apparition de la société de consommation. Enfin, le monde du travail a été aussi changé par le rôle joué par l’immigration.

Lire la suite

L’épreuve d’Histoire : deux « ajustements » ?

Sciences Po introduit en Histoire deux modifications dans le programme et dans la notation:

« Deux ajustements sont à noter à partir de 2018 : 

Concernant les sujets de composition : Toujours étroitement corrélés aux questions du programme, les sujets de composition pourront, dans leur libellé, introduire une dimension de transversalité en faisant appel à plus d’un item du programme et/ou en suggérant une orientation problématique. Il s’agit d’inciter les candidats à penser leur composition comme une démonstration organisée venant répondre à une question posée, et de tenter d’éviter la récitation de fiches thématiques toutes préparées.

Exemple : « Les régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres sont-ils nés de la Première guerre mondiale ? »

Lire la suite

Une composition d’Histoire intégralement rédigée !

Sujet :L’immigration et la société française au XXème siècle

Corrigé rédigé

 

La France est une terre d’immigration ancienne mais pendant longtemps, les flux migratoires sont restés marginaux dans la croissance démographique française. Même pendant la première moitié du XIXème siècle, les besoins de l’industrie sont assurés par l’exode rural et le reversement du secteur primaire vers le secteur secondaire. Mais, pendant la deuxième moitié du XIXème siècle, alors que le reste de l’Europe voit sa population presque tripler, celle de la France n’augmente plus : l’industrie française a besoin de main d’œuvre là où les autres pays européens ont besoin de débouchés. Dès lors, l’immigration s’accélère et devient, pendant le XXème siècle, partie intégrante de l’évolution de la société française.                                                                                                                                                                                      Une première définition de l’immigré apparaît en 1878, dans le Dictionnaire des sciences médicales de Bertillon. Il s’agit d’un travailleur qui vient dans un pays, qui entre dans ce pays. Mais jusqu’aux années 1930, le vocabulaire utilisé est davantage celui de l’étranger, celui qui vient d’une autre nation, qui appartient à un autre pays, qui a une langue, des coutumes, des mœurs étrangères. Après 1945, la définition de l’immigré est plus clairement séparée : il est né à l’étranger et vient s’installer dans le pays d’accueil pour une durée de plus de 3 mois. Il n’est donc pas forcément étranger : le cas des immigrés venus des colonies est révélateur, puisque leur territoire est placé sous la souveraineté de la France. Dans les années 1960, l’immigré devient « le travailleur immigré » : l’accent est mis sur son « utilité » et sur le fait qu’il est en France provisoirement.                                                                                                               Dans la première moitié du XXème siècle, l’immigration en France est une immigration de proximité, significative, face à laquelle les Français peuvent se montrer quelque peu hostiles. Puis, pendant les Trente Glorieuses l’immigration devient massive, sans pour autant soulever de grandes contestations. Depuis les années 70, l’immigration, alors qu’elle se stabilise, fait l’objet de débats politiques intenses et d’un rejet grandissant de la part des Français. Comment expliquer ce paradoxe ? Quelle est la place des immigrés dans la société française au XXème siècle et comment leur perception a-t-elle évolué parallèlement aux évolutions de l’ensemble de la société ?

Lire la suite

Corrigé du sujet d’Histoire posté le 19 décembre.

DISSERTATION – LES FRANÇAIS ET LA GRANDE GUERRE

Introduction :

– sujet : « Grande Guerre » car étonnement devant le prolongement du conflit & la prise de conscience de sa dimension totale ; & exceptionnelle car elle donne naissance au XXème siècle & son ombre pèse sur celui-ci (donc l’absence de bornes chronologiques indique qu’il ne faut pas forcément se limiter à 1914-1918). Rapport entre les 2 termes du sujet : les Français forment une nation, donc il faut aborder la guerre (les années du conflit puis sa portée) comme une expérience partagée, qui marque durablement les Français dans l’engagement puis dans la mémoire (donc plan en 2 parties possibles : l’engagement des Français pendant la guerre, puis la portée de celle-ci & la mémoire que les Français en cultivent)

Lire la suite

Un nouveau sujet d’Histoire ! Pour s’entraîner juste avant Noël !

CONCOURS BLANC

IEP PARISEPREUVE D’HISTOIRE

Premier exercice : composition

Vous traiterez l’un des deux sujets suivants :

 - Les Français et la Grande Guerre

ou

– La population active en France, reflet des bouleversements économiques et sociaux  depuis 1919

Deuxième exercice : étude critique d’un document

Vous présenterez le document suivant de la manière la plus précise possible et vous montrerez son intérêt et ses limites pour la compréhension de l’économie-monde britannique.

Les enjeux des expéditions en Afrique

Lire la suite

L’épreuve écrite d’Histoire à Sciences Po Paris. Un sujet original pour s’exercer et réviser.

Voici venir le temps des vacances de la Toussaint : une occasion idéale pour s’entraîner aux différents exercices de l’écrit.

Ci dessous , un premier sujet d’histoire proposé par un professeur d’Histoire en  Terminale et en  prépa Sciences Po..

 

Premier exercice : composition

 

Vous traiterez l’un des deux sujets suivants :

  Lire la suite