L’épreuve d’anglais à Sciences-Po: Les conseils d’un professeur des classes préparatoires

Ghanima Ghanem , professeure d’anglais dans les Classes préparatoires aux grandes Ecoles à Douai vous donne ses conseils pour bien se préparer à l’épreuve d’anglais de Sciences-Po en fin d’année:

« Préparation à l’épreuve d’anglais de Sciences-Po

 

L’épreuve d’anglais du concours d’entrée à l’IEP de Paris repose sur un texte journalistique tiré de la presse généraliste. Il porte sur une question de société et/ ou d’actualité.

 

Format de l’épreuve

Le texte est accompagné de :

·         trois questions de compréhension,

·         quatre termes tirés du texte pour lesquels il faut donner un synonyme,

·         d’un graphique à décrire et commenter en 7 lignes, et

·         d’une question d’essai au choix parmi deux. Aucune longueur (en nombre de mots) n’est précisée pour l’essai, mais les candidats disposent de 35 lignes environ pour rédiger leur travail.

 

Stratégie

Il est important de bien se préparer à cette épreuve pour laquelle le rapport entre le travail fourni et la note obtenue est intéressant – les erreurs les plus grossières sont les plus pénalisantes, et seuls les candidats entraînés les évitent. Attention, une note inférieure à 07/20 est éliminatoire.

 

Annales

Se préparer consiste à bien connaître le format de l’épreuve et s’y entraîner régulièrement. Les annales sont consultables en ligne, en format PDF à cette adresse :

http://admissions.sciences-po.fr/fr/node/593

 

Conseils

Un entraînement efficace à la compréhension des textes journalistiques ne peut passer que par une fréquentation régulière de la presse.

Habituez-vous à lire quelques articles de presse avec régularité, mais ne vous contentez pas d’une lecture superficielle. Il faut qu’elle aboutisse à une bonne compréhension globale du texte, qui deviendra de plus en plus sûre au fil du temps (il ne faut donc pas s’inquiéter si au début vous avez l’impression de comprendre peu de choses). Une fois cet objectif atteint (au bout de quelques semaines pour certains, bien moins pour d’autres), il faudra chercher à affiner le degré de compréhension des textes et profiter de vos lectures pour acquérir du lexique. Vous pouvez par exemple vous concentrer sur quelques passages clefs de l’article que vous chercherez à affiner. Tenir un cahier de lecture peut vous permettre de travailler une version papier des articles que vous lisez, de dresser la liste des mots que vous aurez retenus et d’y revenir par la suite pour les réviser.

 

Journaux en ligne – presse généraliste de qualité :

 

The Economist représente un incontournable, il s’agit d’un hebdomadaire britannique qui offre une vision très complète de l’actualité internationale, les rubriques sont claires, il faut se concentrer sur celles qui concernent l’actualité britannique et américaine, mais pas exclusivement. http://www.economist.com/

 

L’hebdomadaire Time est d’un abord plus facile que The Economist et peut davantage convenir à certains d’entre vous pour commencer. http://www.time.com/time/

 

 

Autres publications :

 

US

http://www.nytimes.com/

http://www.washingtonpost.com/

GB

http://www.guardian.co.uk/

http://www.independent.co.uk/

 

Lire la presse en ligne requiert plus d’efforts car il faut penser à consulter les sites internet régulièrement. Recevoir la version papier chaque semaine chez soi ne représente pas une garantie de lecture assidue, mais elle permet de souligner, surligner le vocabulaire important directement sur le support, ainsi que de l’avoir sur soi à tout moment, pour occuper un temps mort qui se serait glissé par inadvertance dans votre emploi du temps ! Outre les magazines mentionnés ci-dessus, vous pouvez choisir un abonnement au Guardian Weekly, qui rassemble les articles importants du Guardian ainsi qu’une sélection d’articles tirés de The Observer et du Monde.

 

Les écueils les plus fréquents

 

1. Les réponses aux questions de compréhension apportées par les élèves restent souvent trop vagues (en plus d’être fautives grammaticalement) ; il faut développer la réponse dans une langue synthétique, elle doit en effet reposer sur un axe au moins binaire du type : the columnist argues that… because… Les réponses à apporter sont souvent construites sur un axe logique (cause – conséquence…) ou historique (avant – maintenant).

 

2. L’exercice de recherche de synonymes est le moins réussi faute de vocabulaire ; celui-ci ne peut s’acquérir par à-coups, ou à la dernière minute, il faut d’une part chercher à enrichir son lexique sur le long terme, d’autre part s’entraîner à l’inférence, qui consiste à comprendre le sens des mots que l’on ne connaît pas en utilisant le contexte. Lire des articles de presse vous conduira automatiquement à pratiquer l’inférence, forme de déduction que l’on pratique naturellement dans une langue étrangère, à condition de s’y entraîner.

 

3. La description et le commentaire de graphique manquent souvent d’inspiration. Vous avez 7 lignes à votre disposition, ce qui signifie que la partie commentaire est brève (une ou deux phrases finales) ; c’est la description qui occupe la plus grande partie du travail (environ 4-5 lignes). Certains graphiques sont riches mais il ne faut pas se perdre dans les détails et tout décrire. Contentez-vous de mettre en relief les informations les plus contrastées, ce sont elles qui vont appeler un commentaire. Pour vous entraîner à cet exercice, consultez régulièrement la rubrique « daily chart » de The Economist qui propose un/des graphique(s) commenté(s) : http://www.economist.com/blogs/dailychart

 

4. L’essai est souvent mal structuré, trop descriptif, avec des affirmations trop générales. Il faut chercher à convaincre votre correcteur grâce à une prise de position authentique que vous défendez tout au long de l’essai, plutôt que de proposer un plan construit autour d’un axe thèse/ antithèse qui vous conduira souvent à la contradiction pure et simple. En effet, si le plan thèse/ antithèse peut être valable pour une dissertation de 10 pages qui permet un développement appuyé du raisonnement, cela n’est pas le cas pour un essai de 300 mots.

 

 

Conseils bibliographiques

 

Grammaire

La Grammaire raisonnée 2 de Sylvie Persec et Jean-Claude Burgué constitue un excellent outil de travail ; ce livre de grammaire très clair contient beaucoup d’exercices d’entraînement, dont le corrigé se trouve dans un cahier vendu séparément. Le seul bémol est que les corrigés ne sont pas explicatifs.

 

Dictionnaires

 

bilingue

Le Robert et Collins Senior est indispensable, il s’agit d’un très bon dictionnaire bilingue, qui existe en version papier ou en version numérique. 

unilingue

L’achat d’un dictionnaire unilingue s’avère utile pour comprendre comment utiliser les termes nouveaux, grâce à la définition en anglais ainsi qu’aux exemples qui sont donnés.

dictionnaire britannique

Le Collins Cobuild constitue un outil facile à manier et très clair y compris pour des francophones. La version papier est généralement vendue avec un cédérom ou un code d’accès à la version en ligne du dictionnaire (qui permet en outre de vérifier la prononciation). Cela dit, la version en ligne est moins bien que la version papier car elle est simplifiée.

dictionnaire américain en ligne

http://www.merriam-webster.com/ (ce dictionnaire en ligne dispose d’une interface vocale) « 

  Ghanima Ghanem.

 

14 réflexions au sujet de « L’épreuve d’anglais à Sciences-Po: Les conseils d’un professeur des classes préparatoires »

  1. M. Cobast,

    Je vous remercie de tenir ce blog à jour. Je rentre en Terminale ES, et je me prépare au Concours commun des IEP de Province. Je n’ai pas encore choisi la langue que je présenterai au concours, et je n’exclue pas l’Espagnol. Pourrais-je recevoir des conseils aussi précis que complets comme pour l’épreuve d’Anglais ? Cela m’aidera certainement à choisir.

    Avec mes salutations les plus respectuteuses.

  2. Bonjour,

    Je suis actuellement en Terminale S et je me prépare pour tous les concours afin d’intégrer Sciences po. J’hésite aussi par rapport au choix de la langue (Anglais? Allemand?) et des conseils du même ordre que ceux de cet article m’aiderait à faire un choix.

    Bonne continuation et merci pour ce blog,
    Leïla.

  3. M. Cobast,

    Je plussoie Raphaël sur le fait de donnez des conseils aussi précis que sur ce post pour réussir son épreuve en Espagnol.
    Je suis actuellement en lycée international en section Espagnole je passe donc au bac mes épreuves de littérature, géographie et histoire en Espagnol, malgré cet avantage je ne doute pas une seconde que vos merveilleux conseils me seraient vraiment bénéfique.

    Cordialement.

  4. Entrant en Term ES Euro et bien décidée à faire un maximum pour réussir l’examen je passe (comme nous tous) par l’incontournable phase de la documentation. Or beaucoup d’élèves se préparant par le biais d’une prépa se voient reproché une absence de « style angliciste » malgré un bon niveau général. La lecture de la presse suffit elle à contourner le problème ? Existe-t-il d’autres moyens ?

  5. Bonjour M. Cobast,
    Je suis actuellement en classe de 1ère ES (option classe européenne anglais) et je prépare dès à présent l’épreuve d’anglais et celle de culture générale afin de passer l’examen en fin de Terminale. Il est cependant évident que ma préparation cette année ne sera pas aussi intensive que celle des Terminales, mes priorités étant l’enrichissement de mon vocabulaire en anglais et la lecture ( « fichage » compris ) d’ouvrages qui me seront utiles pour l’épreuve de Culture G. J’écris pour vous demander une chose à laquelle aucun forum ou site ne semble répondre :
    Les synonymes des quatre termes, sont-il DANS le texte ou bien, devons-nous les trouver à partir de nos connaissances ?
    Cette question paraîtra sûrement idiote à certain mais une réponse me permettras de sortir du flou dans lequel je me trouve actuellement.
    Merci

  6. Pour te répondre, Lydia, les synonymes sont à trouver à partir des tes connaissances (pour le concours de Sciences Po Paris, en tout cas), ce qui n’est pas pour faciliter la tâche… ! :)

  7. Bonjour,
    Bonjour,
    Suivant vos conseils j’ai voulu acheter le dictionnaire anglais Collins Cobuild mais j’en trouve au moins quatre versions. Pouvez-vous me dire laquelle vous préconisez ?
    Je prépare l’entrée à Sciences PO, ai eu le FCE de Cambridge avec B et prépare l’IELTS.
    Le Collins Cobuild english dictionnary ? L’English dictionnary ? le Student’s dictionnary ? ou l’Advanced learner’s english dictionnary ?
    Ou un autre ?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Clara

  8. Bonjour Clara,
    je vous recommande la version intégrale Collins COBUILD Advanced Dictionary (elle contient des notes d’usage intéressantes), mais la version pour étudiants non anglophones (Student’s Dictionary) est bien aussi. Les deux sont proposées en format papier et digital, pour Mac et Windows. Bonne préparation, best whishes, GG

  9. Ping : Préparer l’épreuve d’anglais à Sciences Po « « CPGE - BIBLIO BLOG CPGE – BIBLIO BLOG

  10. Bonjour,
    Je suis actuellement admissible à Sciences Po Bordeaux en Filière Intégrée Franco-Britannique. N’ayant jamais passé d’oral en anglais, j’aurais souhaité obtenir des conseils quant à l’épreuve en elle-même, ou bien les exigences d’un jury de manière plus générale.
    Cordialement,

  11. Hello Ghanima, if you remember me, you can send me some news at my mail address ; hoping you are fine and looking foraward to hearing from you,Emma

  12. Très bon conseils je trouve, notamment sur l’essai que les candidats bâclent souvent en fin de parcours. Je pense que le plan thèse/antithèse n’est pas du tout pertinent en effet pour le format de l’épreuve, il faudrait plutôt privilégier l’élaboration d’une argumentation autour d’un axe qui discute le sujet.

    Un autre article plutôt utile également sur la préparation de l’épreuve d’anglais de Sciences Po Paris, pour compléter le vôtre: http://www.edulide.fr/reussir-anglais-sciences-po-blog-21.html

  13. Bonjour M.Cobast,

    Je voudrais tout d’abord vous remercier pour la qualité de votre blog.
    Ayant appris qu’un oral de langue avait été envisagé en 2013, j’aimerais savoir s’il serait mis en place pour la session 2015-2016.

    Merci d’avance pour votre réponse

  14. Pour le moment, il n’en est toujours pas question. mais vous savez que ScPo modifie les règles du jeu en cours d’année, c’est la spécialité de la maison.. La procédure d’admission pour 2016 débute en novembre prochain. Nous serons alors fixés.

Les commentaires sont fermés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>