Révisez le bac avec le film « Une enfance clandestine » de Benjamín Ávila


Langue : espagnol • Pays : Argentine (dictature, militantisme politique, enfance).

L’histoire du film

enfance_clandestine afficheArgentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.

A retenir pour le bac

En los años 70, se fueron instalando dictaduras militares por todo el continente latinoamericano bajo el lema de la “doctrina de seguridad nacional”, que consistía en acciones de política exterior por parte de Estados Unidos para que las Fuerzas Armadas de Hispanoamérica garantizaran el orden interno combatiendo el comunismo. De este modo, Estados Unidos apoyó el golpe de estado de Pinochet en Chile en 1973 y el golpe militar de 1976 en Argentina.

La Junta militar argentina (1976-1982) llevó a cabo un terrorismo de Estado o “guerra sucia” con secuestros, torturas, asesinatos y 30 000 desaparecidos. El tráfico de bebés de detenidas-desaparecidas fue una práctica sistemática.

logoVocablePage réalisée en partenariat avec Vocable, un site et un magazine pour réviser l’anglais, l’allemand et l’espagnol. A découvrir sur www.vocable.fr :

– Le contexte historique du film ainsi qu’une interview du réalisateur.

– La bande originale du film, des extraits en V.O. et un quiz de compréhension.

Fiche pratique

Titre : Une enfance clandestine • Réalisateur : Benjamín Ávila • Année : 2013.

Vous avez vu ce film ? Donnez votre avis !
Vous projetez ce film à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Langues vivantes