Révisez le bac avec la BD « Olympe de Gouges » de Catel et Bocquet


Matière : histoire • Partie du cours à réviser : « Révolutions, libertés, nations » (classe de seconde).

L’histoire de la BD

Couverture Olympe de GougesMarie Gouze, née en 1748, est la fille naturelle de Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, noble officier royal originaire de Montauban, et d’Anne Olympe Gouze, épouse d’un boucher. Initiée à l’apprentissage de la lecture, Marie s’intéresse à la littérature. Son père naturel est l’auteur d’une tragédie à succès, Didon. Mariée à un commerçant, elle accouche d’un fils, Pierre, à 18 ans et devient veuve la même année. Elle partage ensuite la vie d’un noble fortuné, Jacques Biétrix de Rozières, sans l’épouser car « le mariage est le tombeau de l’amour ». Marie multiplie les lectures de Voltaire, Manon Lescaut et Jean Jacques Rousseau.

A partir de 1773, elle vit à Paris et se fait appeler Olympe de Gouges. Jacques Bétrix de Rozières lui octroie une rente de 30.000 livres. Olympe élève son fils selon les principes de Rousseau et fréquente les salons, dont ceux de madame de Montesson, épouse du duc d’Orléans et de madame Helvétius. Elle y côtoie des hommes de lettres et philosophes comme Louis Sébastien Mercier, Bernardin de Saint-Pierre, Condorcet et Benjamin Franklin. Olympe mène une vie sentimentale libre et entretient des liaisons avec le chevalier de Cubières et Philippe d’Orléans.

Olympe-de-Gouges-400Passionnée par le théâtre, elle écrit, en 1785, Zamor et Mirza, pièce en trois actes qui dénonce l’esclavage des Noirs. Reçue par la Comédie française, la pièce est jouée pour la première fois en 1789. Pendant la Révolution, elle écrit le « Couvent ou les vœux forcés » qui dénonce les injustices faites aux femmes et milite aux côtés de Condorcet pour l’admission des femmes au droit de cité.

En 1791, Olympe rédige une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne dont l’article 10 affirme que « la femme a le droit de monter sur l’échafaud : elle doit avoir également celui de monter à la tribune. » Olympe de Gouges est proche des Girondins, notamment Brissot, et favorable à l’indulgence lors du procès du roi. Elle attaque dans ses écrits Marat et Robespierre. Son opposition à la Terreur conduit Olympe à la guillotine le 3 novembre 1793.

A retenir pour le bac

Cette biographie de 401 planches est un véritable livre d’histoire. Il permet de mettre en perspective la Révolution française en montrant la montée des idées de liberté, exprimées notamment par Voltaire et Rousseau et leur large diffusion dans la société au XVIIIème siècle. Véritable femme des « Lumières », Olympe de Gouges incarne cette aspiration à la liberté individuelle et politique. Ses écrits littéraires et politiques nombreux militent pour l’émancipation des Noirs et des femmes pour lesquelles elle réclame droit au divorce et droit de vote. Ce livre éclaire le rôle actif des femmes dans la Révolution, sinon en droit, du moins en fait, par leurs prises de parole, écrits, manifestations.

Fiche pratique

Titre : Olympe de GougesAuteurs : Catel (dessin) et José-Louis Bocquet (scénario) • Editeur : Casterman • Année : mai 2012.


Vous avez lu cette BD ? Donnez votre avis !

Vous faites lire cette BD à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Histoire