Révisez le bac avec la BD « Mezek » de Juillard et Yann


Matière : histoire • Partie du cours à réviser : « Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale ».

L’histoire de la BD

En juin 1948, l’Israeli Air Force, aviation du jeune Etat d’Israël, combat l’aviation égyptienne dans le ciel de Tel Aviv et du Néguev pour défendre la capitale et les Kibboutz, exploitations agricoles socialistes. Beaucoup de pilotes de l’IAF, mais aussi de l’Egypte et de la Syrie, sont des mercenaires allemands, suédois, anglais, américains.

MezekL’équipement des armées se compose d’anciens appareils de la Seconde Guerre mondiale. Les Israéliens combattent sur des Messerschmitt, les « Mezeks », vendus par les Tchécoslovaques. Björn est le pilote d’élite de l’IAF, recruté par son chef, Modi Alon. Son identité officielle suédoise cache un « Yeke », un Allemand juif pilote de Messerschmitt dans la Luftwaffe pendant la Guerre, en quête de rédemption. Il entretient des amours avec Tzipi, jeune femme membre des commandos de choc de la Haganah (armée israélienne) et Oona Kagan, lieutenant féminin à l’Etat-major des forces aériennes.

Modi Alon charge Björn de la mission de couler le cargo Antinéa, affrété par l’Irgoun de Menahem Begin, le 22 juin 1948. Cette organisation de droite concurrente de la Haganah, dirigée par David Ben Gourion, s’apprête à débarquer armes et volontaires en Israël.

A retenir pour le bac

Le contexte de cette bande dessinée est celui de la première guerre entre Israël et les pays arabes. Syrie, Egypte et Jordanie attaquent Israël après la déclaration d’indépendance proclamée, le 14 mai 1948, par le sioniste socialiste David Ben Gourion. En raison d’un embargo international, la Sherout Ha’avir (Armée de l’air d’Israël) éprouve des difficultés pour acheter des armes. Seule la Tchécoslovaquie accepte de livrer à Israël des avions d’origine allemande et assure la formation des pilotes. En raison de ces moyens modestes, toutes les ressources du jeune Etat hébreu sont mobilisées dans la guerre, dont des femmes qui servent dans les unités combattantes.

Cet ouvrage permet d’évoquer par ailleurs les relations complexes entre les organisations sionistes qui défendent la création d’un Etat pour les Juifs en Palestine. L’Irgoun dirigée par Ménahem Begin a lutté contre les Britanniques et les Arabes palestiniens par des actions terroristes. Au lendemain de l’immobilisation du cargo Altanela, les forces de l’Irgoun fusionnent, avec celles de la Haganah, dans Tsahal (Armée de Défense d’Israël).

Enfin le livre, au-delà du paradoxe de l’armement d’Israël par des avions – d’origine nazie -, évoque un drame occulté par l’horreur de la «solution finale». Des Allemands d’origine juive, non identifiés comme tels, combattirent dans la Luftwaffe ; tel le pilote Kurt Heller, qu’incarne Björn, héros de « Mezek ». Seule entorse à la vérité historique, le cargo Altalena (appelé ici Antinéa), bombardé en réalité par l’artillerie, est attaqué dans la bande dessinée par les mercenaires de l’IAF.

Fiche pratique

Titre : Mezek • Editeur : Editions Le Lombard, collection « Signé » • Auteurs : André Juillard et Yann • Année : avril 2011.


Vous avez lu cette BD ? Donnez votre avis !



Vous faites lire cette BD à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Histoire