Révisez le bac avec le BD « L’art de voler » de Antonio Altarriba et Kim


Matière : histoire • Partie du cours à réviser : « La guerre au vingtième siècle » et « Le siècle des totalitarismes ».

L’histoire de la BD

Antonio Altarriba entreprend de raconter l’histoire de son père après son suicide à l’âge de 90 ans, en 2001. A travers le récit de sa vie, il brosse 90 ans de l’histoire espagnole.

Fils d’un petit paysan propriétaire du village de Penaflor dans la province de Saragosse, Antonio travaille dès l’enfance aux champs, mais rêve de ville et d’automobiles. A Saragosse, lors de la proclamation de la République en 1931, Antonio devient représentant en machines à coudre Singer.

l'art de volerLa guerre civile éclate en 1936 après la victoire électorale du Front populaire et Antonio est mobilisé dans les troupes nationalistes du général Franco. Il déserte et s’engage du côté républicain dans une centurie de combat anarchiste. Il traverse la guerre et les grandes batailles de Belchite, de Teruel, de l’Ebre comme chauffeur, facteur et ambulancier, puis à un poste de ravitailleur.

En 1939, la défaite des Républicains provoque l’exil en France, l’internement dans le camp de Saint-Cyprien suivi de l’enrôlement dans des compagnies de travail. Antonio s’engage dans la Résistance contre l’occupant nazi. Après la Libération, il vit à Marseille de trafic de charbon. En 1949, il décide de revenir en Espagne, où il trouve du travail dans la biscuiterie d’un cousin par alliance et fonde une famille. Dans une société verrouillée par la morale catholique et minée par la corruption, Antonio renonce aux idéaux de sa jeunesse. Il devient un des propriétaires de la biscuiterie, à la faveur d’une escroquerie. Pendant les quinze dernières années de sa vie dans une maison de retraite, en dépit du retour de l’Espagne à la démocratie libérale, Antonio sombre dans la dépression.

A retenir pour le bac

Ce livre – qui a eu un succès éditorial considérable en Espagne -, permet de replacer l’histoire de l’Espagne contemporaine dans une perspective européenne et de comprendre que la démocratie est le produit historique de « l’âge de la guerre civile » (expression de l’historien Enzo Traverso, A feu et à sang).

La guerre civile espagnole, par sa cruauté, préfigure l’affrontement des idéologies « totalitaires » de la Deuxième guerre mondiale dont l’objectif est l’anéantissement de l’ennemi. « Nous, on se tuait parce qu’on se haïssait et qu’on était acharnés », affirme un des combattants républicains du livre. Il rappelle aussi la difficulté de l’exil pour les familles républicaines. Celles-ci furent concentrées par la République française dans des camps, à l’image de celui de Saint-Cyprien, face à la plage, construit par les réfugiés eux-mêmes. Les conditions de vie y étaient épouvantables.

Titre : L’art de volerEditeur : Denoël, « Graphic » • Auteurs : Antonio Altarriba et Kim • Année : 2011.


Vous avez lu cette BD ? Donnez votre avis !



Vous faites lire cette BD à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Histoire