Révisez le bac avec le film « Avoir vingt ans dans les Aurès » de René Vautier


Matière : histoire • Partie du cours à réviser : décolonisation.

L’histoire du film

Pacifistes, antimilitaristes et insoumis, une douzaine de jeunes bretons, dont un curé et un instituteur, sont enrôlés de force en Algérie, en 1961, dans un camp d’entrainement de «commandos de chasse» (troupes de choc) dans les Aurès. Quelques mois de dressage physique et d’abrutissement moral, puis la frayeur des opérations de guerre les transforment en robots prêts à tuer et à exercer toutes les exactions possibles conte les populations civiles.

Blessé grièvement au cours d’un accrochage, l’instituteur, resté réfractaire, revient, en s’adressant à la caméra, sur ce qu’il a vécu au cours de son entrainement puis durant les combats avec l’ennemi. Ses propos sont illustrés par des flashbacks. Un autre soldat, qui a toujours refusé de tirer, finit par déserter, emmenant avec lui un prisonnier « fell » (pour Fellaga, nom donné par les soldats français aux combattants de l’ALN -Armée de Libération Nationale- bras armé du FLN -Front de Libération National algérien).

A retenir pour le bac

De 1954 à 1962, le Gouvernement français ne reconnaîtra jamais l’état de guerre en Algérie. Il parlera toujours « d’opérations de maintien de l’ordre ». En effet, «l’Algérie c’est la France».
Pourtant, la présence de 500.000 militaires français, y compris le contingent – c’est-à-dire les soldats appelés -, prouvent l’intensité de l’engagement de la France contre les «terroristes» algériens du FLN luttant pour leur indépendance.

L’âpreté des actes liés à la guerre est relatée dans le film de René Vautier : exactions diverses contre les civils (exécutions sommaires et viols), destructions de « mechtas » (maisons) et des récoltes, pillages, abattage du bétail. Pour les combattants du FLN, dont on veut obtenir un renseignement, c’est la torture à l’électricité avec la dynamo du téléphone militaire (« la gégène »).

Les combattants algériens ne sont pas en reste de violences sur les soldats français : tortures, mutilations sexuelles, exécutions.

Découvrez un extrait du film en cliquant ici..

Fiche pratique

Titre : Avoir vingt ans dans les Aurès (inspiré du livre « Le désert à l’aube » de Noël Favrelière, 1960, Editions de Minuit) • Réalisateur : René Vautier • Année : 1972 • Récompense : Prix de la critique internationale (Cannes 1972).

Vous avez vu ce film ? Donnez votre avis !



Vous projetez ce film à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Histoire