Révisez le bac avec le film « Une bouteille à la mer » de Thierry Binisti


Matière : histoire • Partie du cours à réviser : conflit israélo-palestinien.

L’histoire du film

Tal est une jeune française installée à Jérusalem avec sa famille. A dix-sept ans, elle a l’âge des premières fois : premier amour, première cigarette, premier piercing. Et premier attentat, aussi.
Après le suicide meurtrier d’un kamikaze dans son quartier, elle écrit une lettre à un Palestinien imaginaire où elle exprime ses interrogations et son refus d’admettre que seule la haine peut régner entre les deux peuples.

Elle glisse la lettre dans une bouteille qu’elle confie à son frère, militaire, pour qu’il la jette à la mer, près de Gaza.

Plus tard, Tal reçoit une réponse d’un mystérieux « Gazaman »…

A retenir pour le bac

Au milieu du XIXème siècle l’antisémitisme resurgit en Europe occidentale. Théodore Herzel prône le sionisme (retour à Jérusalem) dans « L’Etat juif » (1896).

Dès 1901, le Fonds National Juif achète des terres en Palestine. Les immigrants s’y installent (en 1914, ils seront 50 000), évinçant les paysans arabes. Les premiers conflits surgissent entre les deux populations.
La SDN donne mandat à la Grande Bretagne de gouverner la Palestine, en 1923. Ce mandat se heurte aussi bien à la volonté sioniste de créer un Etat juif qu’à la résistance des Palestiniens. L’entre-deux guerres connaît donc une suite d’affrontements entre Palestiniens, Juifs et Britanniques.

En 1939, la population juive de Palestine est forte de 500 000 âmes. L’Angleterre interdit alors militairement l’immigration.

Par la suite, la révélation de la Shoah dispose favorablement l’opinion au sionisme. Cependant, la rigidité britannique perdure et les attentats des terroristes juifs se multiplient.

En 1947, l’ONU adopte un projet de partition de la Palestine en deux États. La Grande Bretagne quitte la Palestine. L’Etat d’Israël est proclamé en 1948. La guérilla entre les deux populations se poursuit par une guerre israélo-arabe remportée par Tsahal, l’armée israélienne.

Deux autres conflits contre une coalition d’Etats arabes (la « guerre des six jours » en 1967 et la « guerre du Kippour » en 1973) permettront à Israël, d’augmenter son territoire.

Les « camps de réfugiés palestiniens » résultent du premier conflit israélo-arabe. Les jeunes palestiniens, nés dans ces camps de l’ONU et dont les parents et grands-parents y sont nés également, s’attaquent aux militaires de Tsahal avec des pierres. C’est la première « Intifada » à la fin des années 1980. Les actions de kamikazes suivront après une deuxième Intifada.

En 2005, les colons israéliens évacuent, de gré ou de force, Gaza et rejoignent les territoires d’Israël. Gaza est aujourd’hui le plus grand camp de réfugiés palestiniens.

Découvrez la bande annonce du film (en salles le 8 février 2012) en cliquant ici.

Accédez au dossier pédagogique du film sur le blog de l’Ecole des lettres sur lequel pouvez aussi télécharger une chronologie des relations israélo-palestiennnes.

Fiche pratique

Titre : une bouteille à la mer (adapté du roman « Une bouteille dans la mer de Gaza » de Valérie Zénatti, L’Ecole des loisirs, 2005) • Réalisateur : Thierry Binisti • Année : 2012 • Récompenses : prix du meilleur film au Festival international des jeunes réalisateurs (Saint-Jean-de-Luz, 2011) ; hublot d’or de la meilleure adaptation littéraire (Festival de la page à l’image, 2011) ; prix du public, prix coup de cœur du jury jeune, prix d’interprétation masculine à Mahmoud Shalaby au Festival du film de la Réunion : prix du jury et prix du public au Festival de Bastia.

Vous avez vu ce film ? Donnez votre avis !



Vous projetez ce film à vos élèves ? Réagissez !

Be Sociable, Share!

Filed under Histoire